La coopération culturelle, universitaire et scientifique

Notre stratégie de coopération en Arabie saoudite vise naturellement à renforcer l’influence de la France dans tous les domaines, en particulier le développement des arts en Arabie, l’attractivité du système universitaire français et l’excellence de notre recherche scientifique. Elle a aussi pour objectif d’aider les Saoudiens à relever les défis auxquels ils sont confrontés en accompagnant les réformes mises en œuvre. Elle s’articule autour des axes suivants :

Formation des Saoudiens : Le nombre de boursiers saoudiens en France en 2013 a atteint 1400 ; ils étaient moins de 100 en 2008. L’objectif du Ministère saoudien de l’enseignement supérieur est d’atteindre 4000 étudiants boursiers à l’horizon 2015. La tenue annuelle d’un Salon de l’enseignement supérieur à Riyad permet d’exercer une réelle attractivité auprès des étudiants saoudiens.

Amélioration de la gouvernance : : Une réforme de la justice est en cours. Un accord de coopération entre les ministères français et saoudien est prêt à être signé lors de la prochaine venue de notre président. Il prévoit la formation des personnels de justice et la gestion de leurs carrières. L’ENM et d’autres institutions françaises sont déjà sollicitées pour la mise en œuvre de ces actions. Un appui aux activités promouvant les droits de l’Homme en Arabie est également apporté à l’association HumanRights First in SaudiArabia. La coopération établie avec la Princesse Adeelah, fille du Roi, engagée sur la question des femmes, se poursuit par la mise en œuvre de projets concrets

Renforcement de l’influence de la France :

Développement de l’enseignement du français : environ 10 000 saoudiens et étrangers apprennent le français dans le royaume en 2013. L’Alliance Française d’Arabie Saoudite (AFAS) a été créée en 2010 ; elle poursuit son développement dans ses trois centres de Riyad, Djeddah et Al-Khobar.
Notre enseignement primaire et secondaire est bien représenté en Arabie saoudite avec 4 établissements et 3000 élèves. Par ailleurs plusieurs écoles privées enseignent le français à un nombre de plus en plus important d’élèves saoudiens. Confrontées à la crise du système éducatif, certaines de ces écoles se tournent vers le système français et créent des cycles francophones pour faire passer à leurs élèves le baccalauréat français.

Enseignement supérieur. L’objectif de la France est de continuer à mettre en œuvre les 60 accords signés depuis 2008. Il existe aujourd’hui 4 départements de français dans le Royaume que la France soutient par l’octroi de bourses linguistiques et en développant pour les étudiants en français des cursus professionnalisant. En septembre un nouveau département de français a été ouvert à l’université privée Al-Faysal.
Dans les autres disciplines, les relations interuniversitaires se développent également autour de la recherche de même que les formations professionnelles, en particulier pour les femmes avec le TVTC qui envoie ainsi en octobre 2013 40 formatrices se former dans l’académie de Paris en coiffure et esthétique.

Recherche scientifique. . Dans des domaines variés de la recherche appliquée (Eau, biotechnologies, énergies renouvelables par exemple dont le nucléaire), l’ambassade de France favorise les relations entre le CNRS, l’IRD et d’autres organismes français de recherche avec notamment la KACST et la KAUST (King Abdallah University for sciences and Technologies). Un accord cadre CNRS/KACST devrait être signé en 2014.

Rayonnement culturel. . L’Ambassade de France est active en matière de culture et offre une programmation riche et variée (Concerts mensuels, expositions, conférences, théâtre, cinéma) malgré un environnement contraint.

Le rayonnement de notre culture passe aussi par notre présence archéologique (5 missions dans le Royaume avec l’ouverture en novembre 2013 de nouvelles fouilles dans les îles Farasān), et par nos projets dans la préservation et la mise en valeur du patrimoine, en particulier les villes anciennes de Djeddah et de Riyad.

Dernière modification : 29/09/2013

Haut de page