La presse du 26 & 27 octobre 2014

Mots clés : Arabie / Egypte – Arabie / Guerre contre Daech – France / Arabie – Arabie / Afghanistan – Arabie / Garde nationale – Arabie / Pétrole – Arabie / Islam / Déclarations du mufti – Arabie / Emplois / Ingénierie – Arabie / Société / Démographie / Economie.

Titres Généraux :

Al Watan : * Le ministère du Plan tente d’obtenir une législation du « contrôle des naissances ». Le Conseil de la Choura embarrassé.

AL Riyadh : * Le Prince héritier et le Président afghan examinent le renforcement des relations bilatérales et les dossiers d’actualité.

Al Jazirah  : * Le Prince Mitab entame une tournée d’inspection des forces de la Garde nationale dans la région Est.

Sharq Al Awsat : * L’Arabie première escale de la tournée étrangère du Président afghan.

Okaz  : * Le Président Sissi : Le soutien prématuré du Roi Abdallah a épargné l’effondrement de l’Etat égyptien.

Al Hayat  : * Les Houthis attaquent le bastion d’Al-Qaeda au centre du Yémen.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Arabie saoudite / Egypte : Suite à l’attentat perpétré au Sinaï qui a coûté la vie à de nombreux soldats égyptiens, une source saoudienne responsable a indiqué que « l’Arabie condamne fermement et dénonce les opérations terroristes odieuses perpétrées en Egypte dans le nord du Sinaï, ayant causé de nombreuses victimes dans les rangs des militaires égyptiens. L’Arabie présente ses sincères condoléances aux familles des victimes et au gouvernement et au peuple égyptiens et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Elle réitère son soutien à l’Egypte dans sa guerre contre le terrorisme. Cette prise de position se fonde sur les positions constantes de l’Arabie qui rejette toutes les formes de terrorisme, partout dans le monde et quels qu’en soient les mobiles et les parties qui sont derrière ».

De son côté, Dr Zouhair Al-Harithy, membre du Conseil de la Choura, a jugé que « les évènements dans le Sinaï constituent une tentative désespérée visant à ébranler la sécurité, à perturber la scène politique et à gaspiller les feuilles des prochaines échéances. Ce sont également des actes de vengeance contre l’Etat égyptien. L’Arabie n’hésitera pas à faire tout son possible pour servir et protéger la sécurité de l’Egypte. La position saoudienne consacre une alliance arabe vis-à-vis des menaces actuelles. C’est un message clair à toutes les parties, à savoir que le Royaume ne sera pas permissif lorsqu’il s’agit d’une atteinte à la sécurité et à la stabilité du Caire » (Presse du 26/10).

* Al-Riyadh intitule son éditorial : « L’explosion des pays arabes stables ». Le Président Sissi a accusé certains pays étrangers dans l’attentat terroriste perpétré au Sinaï. Or, force est d’admettre que Gaza, la Libye et le Soudan ont entraîné son pays dans un combat existentiel. Certains pays ont tenté de l’impliquer dans les ouragans qui soufflent sur la région en affectant sa sécurité interne, en particulier dans une zone désertique difficile à contrôler.

(…) Le monde arabe s’est transformé en terrain de tirs entre des adversaires étrangers, qui alimentent l’anarchie sécuritaire. Or, il est vital d’être vigilant et prudent, en analysant les stratégies politiques et sécuritaires et en appréciant ainsi les dangers qui planent, non seulement sur l’Egypte mais sur les pays du Golfe, le Maghreb et d’autres. Ce sont des scénarii élaborés pour la région depuis les années 70, qu’il s’agisse des centres d’études ou des déclarations de Kissinger. Preuves en sont les slogans brandis par ces milieux sur la guerre préventive, l’anarchie créatrice, la guerre par procuration, que nous avons stupidement gobés, en s’imaginant qu’il s’agissait de moyens de pression et d’intimidation. Or, les réalités sur le terrain confirment l’ampleur de la mise en œuvre et le choix du timing.

« Nous ne voulons pas embraser de guerre avec ces puissances, mais comprendre la nature de leurs politiques vis-à-vis de la région et les mobiles d’un tel comportement, en occultant les intérêts communs et les amitiés qualitatives, d’autant que les évènements ont révélé leur hypocrisie et leur nullité ».

* Arabie saoudite / Guerre contre Daech : Le Prince Saoud a reçu hier le coordinateur de la coalition internationale de la lutte contre l’EI, le Général John R Allen. Ils ont évoqué les efforts déployés actuellement pour lutter contre le terrorisme ainsi que les relations de coopération entre l’Arabie et les Etats-Unis et les sujets d’intérêt commun (Presse du 26/10).

Le Général Allen a également été reçu hier par le Prince Salman.

II - AUTRES INFORMATIONS

* France / Arabie saoudite : Al-Hayat consacre un court article à la clôture des travaux de la première réunion du comité mixte franco-saoudien, co-présidée par le ministre saoudien du Commerce, Dr Al-Rabiha, et le ministre français de l’Economie et de l’Industrie numérique, M. Macron.

A l’issue de la réunion le procès-verbal ainsi que certains accords ont été signés. La date de la prochaine réunion, qui aura lieu en Arabie, sera fixée ultérieurement d’un commun accord (Al-Hayat).

* Arabie saoudite / Afghanistan : Le nouveau Président afghan, Ashraf Ghani, est arrivé en Arabie, où il a commencé par accomplir le petit pèlerinage, la omra, avant de rencontrer les responsables saoudiens, afin de nouer avec eux des consultations politiques (presse du 26/10).

Le Président afghan a été reçu par le Prince Salman avec qui il a passé en revue la coopération bilatérale et les derniers développements. Le Président Ghani a confirmé à cette occasion les relations profondes qui lient les deux pays et sa grande reconnaissance pour le soutien qu’accorde le gouvernement saoudien à son pays.

* Arabie saoudite / Garde nationale : Le Prince Mitab bin Abdallah, ministre de la Garde nationale, inspectera aujourd’hui les forces de la Garde nationale de la région Est et inaugurera et posera la première pierre de nombreux projets de développement.

* Arabie saoudite / Pétrole : Le rédacteur en chef d’Al-Charq Al-Awsat intitule sa tribune : « L’Arabie et l’arme du pétrole ». L’Arabie a toujours été accusée de tous les maux sur les marchés pétroliers mondiaux. Tel est le destin, voire la responsabilité, du plus grand Etat exportateur.

Au cours des dernières semaines, les cours ont enregistré une baisse de l’ordre de 20% et les doigts accusateurs se sont spontanément pointés vers l’Arabie. Celle-ci n’a pas pour autant diminué sa production afin de maintenir les cours à 100 dollars. La théorie du complot a immédiatement été avancée : son comportement est dicté par des mobiles politiques. Toutes sortes d’interprétations ont été évoquées, notamment son intention de porter préjudice aux économies russe et iranienne. La théorie a été largement répercutée, prise pour acquise.

Or, la seule vérité admise est que la baisse des cours est induite par les facteurs économiques, comme le confirment d’ailleurs les experts : l’augmentation des approvisionnements en provenance de l’extérieur de l’Opep, notamment le gaz de schiste américain, a entraîné la baisse.

(…) Un pays comme l’Arabie, qui mène les marchés mondiaux, se fonde sur un principe constant, à savoir le maintien de la demande, d’autant qu’il s’agit de l’or noir qu’il faut faire perdurer pour au moins un demi-siècle. En revanche, les fluctuations des cours sont imputables à une multitude de facteurs.

(…) Quoi qu’il en soit, si les cours actuels du pétrole ont entraîné des problèmes et des complications à Moscou et Téhéran, elles en sont seules concernées. Il est illogique que Riyad s’implique pour les sauver, par exemple. C’est aux Etats-Unis, le cas échéant, de réagir en diminuant la production de gaz de schiste, évaluée à trois millions de barils/Jour et ainsi de sauver l’économie russe !

* Arabie saoudite / Islam / Déclarations du mufti : Al-Hayat relaie des extraits d’une conférence donnée par le mufti du Royaume, à la mosquée Al-Imam Turki bin Abdallah à Riyad. Il a notamment confirmé que les groupes extrémistes, Daech, Al-Nosra et les Frères musulmans sont égarés et n’ont aucun lien avec l’Islam. Ils ont choisi l’Islam commr couverture à leurs opinions, leurs illusions et pour tromper les gens. Ce sont des égarés. Ils versent illicitement le sang des innocents, attaquent l’honneur des gens, dérobent les biens et volent iniquement les Etats. Aucun bien ne peut émaner d’eux. Nous n’avons pas confiance en eux. Ceux qui exhortent nos jeunes à rejoindre leurs rangs sont dans l’erreur (Al-Hayat, 26/10).

* Par ailleurs, dans son allocution à la oumma musulmane à l’occasion du nouvel an de l’hégire (1436), le mufti du Royaume a mis en garde contre les divisions, les divergences et les dérives vers les pièges dressés par les ennemis. Ce sont les causes essentielles de l’avilissement et du laxisme qui favorisent la domination desdits ennemis. Leur but est d’embraser les feux afin de dominer les pays musulmans.

Les évènements que traversent ces derniers sont « extrêmement douloureux et affligeants. Les attentats et les conflits ont détruit les pays et les infrastructures ainsi que les ressources. La oumma passe par un tournant grave et très dangereux. Elle doit relever de nombreux défis lancés par les ennemis de l’Islam, toutes catégories confondues. Il faut, en tant que Musulmans, revenir au livre de Dieu et s’y attacher. Réveillez-vous de votre léthargie. Votre seul salut est le retour à Dieu ».

* Arabie saoudite / Emplois / Ingénierie : L’ordre des ingénieurs saoudiens a annoncé avoir découvert des étrangers qui travaillent depuis plus de trois décennies en Arabie, en tant qu’ingénieurs, avec des diplômes falsifiés. Plus de 1600 cas ont été ainsi éventés, dont une quarantaine de Saoudiens (Al-Hayat).

* Arabie saoudite / Société / Démographie / Economie : Le Conseil de la Choura va effectuer aujourd’hui un vrai test, face à une proposition du ministère de l’Economie et du Plan, prévoyant de « réguler le contrôle des naissances, en encourageant notamment l’éloignement entre les naissances ». C’est l’une des dispositions figurant dans le document sur la démographie qui doit être voté aujourd’hui et qui vise à enrayer la croissance démographique galopante dans le pays.

Or, au cours des dernières semaines, le Conseil de la Choura a été le centre d’une intense activité entre partisans et opposants au projet. Mmes Noura Al-Adwan et Zeinab Abou Taleb, notamment, ont fait campagne pour obtenir la suppression de cette disposition du document.

Contrairement aux opposants au projet, le ministère de l’Economie a apporté des preuves scientifiques sur la croissance démographique galopante dans le pays : la population saoudienne a triplé en 35 ans. En 2004, le nombre de naissances a été évalué à 475 mille et devrait atteindre 512 mille en 2015. En 2020, 6 millions de Saoudiennes seront en âge de procréer. Or, une telle croissance a des effets négatifs sur l’économie, notamment sur les sources d’approvisionnement en eau, la baisse du niveau de vie, l’environnement, les prestations de services, la pollution, etc. (Al-Watan).

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 27/10/2014

Haut de page