Monsieur François Gouyette, ambassadeur de France en Arabie saoudite

François Gouyette, né le 17 juin 1956

PNG

Marié, 3 enfants

Maîtrise en droit public
Diplôme supérieur de l’Institut national des langues et civilisations orientales (arabe)
Diplôme de traducteur (arabe-français)

Ministre plénipotentiaire de 1ère classe

Postes occupés

-  Troisième puis deuxième secrétaire à Tripoli, 1981-1983
-  Premier secrétaire à Djeddah, 1983-1985
-  Deuxième conseiller à Nicosie, 1985-1987
-  à l’administration centrale (Affaires politiques), 1988
-  (Europe), 1988-1990
-  Premier conseiller à Damas, 1990-1993
-  A l’administration centrale (Presse, information et communication), délégué dans les fonctions de sous-directeur de la presse, 1993-1996
-  Ministre-Conseiller à Ankara, 1996-1997
-  Conseiller diplomatique du ministre de l’Intérieur, 1997- 2000
-  Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Abou Dabi, 2001-2005
-  Ambassadeur chargé du processus euroméditérranéen, 2005-2008
-  Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Tripoli 2008-2011
-  Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Tunis 2012-2016
-  Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire à Riyad 2016

Distinctions honorifiques

Chevalier de la Légion d’honneur
Chevalier de l’Ordre national du Mérite
Commandeur du Ouissam Alaouite (Maroc)
Grand Officier de l’Ordre de la République (Tunisie)
Décorations des Émirats arabes unis

Langues parlées

arabe
anglais
grec
turc

Discours de l’ambassadeur

Discours de l’Ambassadeur à l’occasion du 14 juillet 2019

Votre Altesse royale,
Excellences,
Chers compatriotes,
Chers amis,

Merci d’être présents ce soir pour célébrer notre fête nationale. Comme chaque 14 juillet depuis trois ans maintenant, mon épouse et moi nous faisons un plaisir de vous recevoir à la Résidence à cette occasion.
Avant de nous retrouver et de profiter de ce moment de convivialité, j’aimerais revenir sur les moments forts des mois écoulés, et évoquer aussi les échéances à venir qui s’annoncent riches et passionnantes.

Je voudrais, tout d’abord, saluer l’excellence, dans tous les domaines, de la coopération franco-saoudienne.
Le Royaume a choisi la France, première destination touristique mondiale et haut lieu de culture, pour l’accompagner dans la valorisation et le développement de son exceptionnel patrimoine. C’est un honneur pour notre pays d’être le principal partenaire de l’Arabie pour la mise en œuvre du projet emblématique d’Al Ula. La présence du ministre français de la Culture aux côtés du Prince héritier, Son Altesse royale, le Prince Mohammed bin Salman, lors du lancement officiel de ce projet en février dernier, témoigne de toute l’importance que la France accorde à cette coopération, dans le domaine, notamment, de la formation de la jeunesse, qui est l’un des objectifs majeurs de la Vision2030. Je suis, à cet égard, admiratif des progrès réalisés par les dizaines de jeunes Saoudiens étudiant en France, depuis septembre dernier, dans le cadre de cet accord.

Cette année encore, j’ai pu me rendre compte, lors de mes déplacements dans le pays, comme à Tabuk récemment, à quel point le patrimoine saoudien était riche et gagnerait à être mis en valeur ; sachez combien la France est heureuse de pouvoir y contribuer.

En ce jour de fête nationale, permettez-moi de saluer, aussi, la présence des entreprises françaises en Arabie saoudite. Je saisis l’occasion pour remercier très chaleureusement l’ensemble des sponsors qui ont contribué à l’organisation de ce rendez-vous.

Vous le savez sans doute, l’Arabie reste le premier partenaire commercial de la France au Moyen-Orient, et nos échanges ne cessent de croître dans les deux sens. Nous nous en réjouissons bien évidemment.

La RATP, qui gère le réseau de métro de la ville de Paris, va ainsi coopérer avec l’Autorité pour le développement de Riyad pour l’exploitation des lignes 1 et 2 du métro, et j’y vois un symbole du lien entre nos deux capitales. L’excellence et le savoir-faire français seront au service des habitants de Riyad. Ce moyen de transport écologique est en phase avec le projet de Riyad la verte (Green Riyad) et avec l’ambition croissante des responsables du Royaume en faveur de la protection de l’environnement. Là encore, la France entend apporter son expérience et son expertise.

De son côté, EDF participera à la mise en place de ce qui va devenir non seulement le premier parc éolien d’Arabie saoudite, mais aussi le plus puissant du Moyen-Orient. C’est la preuve concrète que la France et l’Arabie entendent affronter ensemble les défis de l’avenir ! Le dernier sommet du G20 à Osaka a montré que le Royaume entendait inscrire la question environnementale parmi les priorités de sa future présidence. Je me félicite de cette convergence de vues entre notre deux pays sur cette question essentielle.

Enfin, face à la montée des tensions dans la région, j’observe que nos priorités sont les mêmes : préserver la paix et la sécurité. C’est pourquoi j’aimerais vous dire un mot du Forum de Paris. En août 2017, le Président de la République, Emmanuel Macron, avait appelé de ses vœux l’organisation d’un cycle annuel de conférences internationales diplomatiques, sur le thème de « l’organisation de notre monde ».

La première édition de ce Forum a été un grand succès. 65 Chefs d’État et de gouvernement, 10 dirigeants d’organisations internationales, 6 000 participants, 280 intervenants et 121 porteurs de projets y ont assisté. La seconde édition du Forum de Paris sur la Paix aura lieu du 11 au 13 novembre prochain à Paris, et verra le lancement de grandes initiatives de gouvernance globale. Le Président Macron compte bien entendu sur le Royaume d’Arabie saoudite, notre partenaire, notre ami et notre allié, pour enrichir les débats et apporter toute sa contribution à l’édification d’un monde meilleur.
En conclusion, je souhaite à tous une belle soirée.
Vive la France ! Vive l’Arabie saoudite ! Et vive l’amitié franco-saoudienne !

Discours de l’Ambassadeur à l’occasion du 14 juillet 2018

Excellences,
Chers compatriotes,
Chers amis,

Mon épouse et moi-même sommes heureux de vous accueillir ce soir à la Résidence de France, pour célébrer ensemble notre fête nationale.
C’est aussi dans une ambiance particulière que nous la célébrons au lendemain de la qualification de l’équipe de France en finale de la coupe du monde de football.

Après cette parenthèse footballistique, permettez-moi de revenir un peu en arrière pour faire un bilan des mois écoulés.
L’année 2018 a été marquée, comme vous le savez, par la visite en France du Prince héritier S. A.R Mohammed bin Salman qui a ouvert une nouvelle étape de la relation historique unissant la France et l’Arabie saoudite. L’Ouverture du premier Consulat de France à Djeddah en 1839, puis la visite du Roi Fayçal, dont nous avons célébré en novembre dernier le 50ème anniversaire, témoignent de cette amitié ancienne. Fortes de cette relation de confiance, la France et l’Arabie saoudite se sont engagées à renforcer leur partenariat, stratégique, à plus d’un titre.

Tout d’abord, la France partage avec l’Arabie saoudite une large convergence de vues sur les grands dossiers régionaux et internationaux, ainsi qu’une détermination commune à lutter contre toutes les formes de terrorisme. Cette convergence se traduit dans le domaine de la Défense par la volonté d’assurer à la fois notre sécurité réciproque mais aussi par le soutien à des initiatives de paix et de développement notamment dans le Sahel.

Sur le volet économique, je ne puis que me réjouir de l’engouement manifesté par les entreprises françaises pour accompagner la mise en œuvre de la Vision 2030, que cela soit en termes de diversification énergétique, de grands réseaux, de villes durables, d’innovation ou d’investissements stratégiques conjoints dans de nombreux secteurs. A cet égard, je tiens à remercier chaleureusement les nombreux sponsors français qui ont contribué à l’organisation de notre fête nationale.

Le 14 juillet est un jour de fête et je vous rassure, nous entendons bien que cette tradition soit respectée. Mais avant de passer à la partie la plus festive de cette soirée, je voudrais sans trop prendre trop de votre temps, saluer tout particulièrement le nouveau partenariat noué entre nos deux pays dans le domaine de la culture, du tourisme, de l’éducation et de la recherche. L’accord intergouvernemental qui a été signé pour la mise en valeur du site exceptionnel de Madain Saleh, haut lieu de la civilisation nabatéenne, est emblématique de cette coopération. Il marque bien la volonté, qui est la nôtre, d’œuvrer à mettre en valeur la culture saoudienne, qui s’enracine dans les civilisations les plus antiques. L’Arabie saoudite regorge de trésors archéologiques inestimables et la France est fière d’accompagner le Royaume dans la valorisation de ce patrimoine.

C’est donc en même temps à l’aune du passé, mais aussi des défis d’avenir qui sont les nôtres, que la France et l’Arabie saoudite ont souhaité donner un nouvel élan au partenariat stratégique qui les unit. Les perspectives sont importantes pour le déplacement du Président de la République à Riyad d’ici la fin de l’année et je m’en réjouis.

A tous, je souhaite une belle soirée.
Vive la France ! Vive l’Arabie saoudite ! Et vive l’amitié franco-saoudienne !

Discours de l’Ambassadeur à l’occasion du 14 juillet 2017

Son Excellence le Maire de Riyad,
Excellences,
Chers compatriotes,
Chers amis,

Mon épouse et moi-même sommes heureux de vous accueillir ce soir pour célébrer ensemble notre fête nationale. Je salue, en particulier, le Maire de Riyad, Ibrahim Al-Sultan, qui nous fait l’honneur de sa présence. Permettez-moi, par ailleurs, de présenter mes condoléances à la famille royale, au gouvernement et au peuple saoudiens, suite au décès de Son Altesse Royale le Prince Abdelrahman bin Abdelaziz Al-Saoud. Nos pensées vont à sa famille et à ses proches.

Comme vous le savez, la France et l’Arabie saoudite entretiennent une relation d’excellence dans de nombreux domaines et sont unis par un partenariat historique. La France a ouvert son premier consulat à Djeddah en 1839 et depuis la visite du Roi Faysal à Paris, dont nous célébrerons le 50ème anniversaire cette année, nos deux pays sont unis par des liens d’amitié et de confiance au plus haut niveau.

La France et l’Arabie saoudite partagent une large convergence de vues sur les grands dossiers régionaux et internationaux, comme sur les principaux enjeux du XXIème siècle. Dans ce contexte, le rythme des visites entre les deux pays s’est accru au cours des dernières années. Paris et Riyad ont scellé un partenariat stratégique global de long terme. Si le quinquennat de François Hollande a marqué un renforcement du partenariat franco-saoudien, le nouveau Président de la République, Emmanuel Macron, entend le développer encore et le faire évoluer afin d’accompagner l’audacieux plan de réformes économiques et sociales porté par le Prince héritier. Ainsi, nos deux pays resserreront-ils, au cours des prochains mois, leur coopération dans des domaines variés, tels que la défense, la paix et la sécurité, mais aussi l’énergie, la santé, l’agriculture et l’environnement ou encore l’éducation, la culture, le tourisme et le patrimoine.

Notre ambition commune est de hisser notre relation économique au niveau d’excellence de notre relation politique.

L’Arabie saoudite, 1ère économie du monde arabe, est un partenaire stratégique de la France. Nos échanges commerciaux représentent, aujourd’hui, 8 milliards d’euros et portent sur des domaines aussi diversifiés que l’énergie, la défense, les transports individuels et collectifs, l’agro-alimentaire, la banque et les télécommunications. A cet égard, je veux saluer chaleureusement, les nombreux sponsors français et saoudiens qui ont contribué à l’organisation de notre fête nationale, qui a également vocation à mettre à l’honneur l’amitié franco-saoudienne.

Avant de conclure, je souhaite évoquer un projet formidable et ambitieux qui tient à cœur aux Français. Il s’agit de la candidature de la ville de Paris à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. La France a démontré qu’elle pouvait organiser des événements de très grande qualité, tout en garantissant la sécurité du public et des sportifs, comme en témoigne le succès de l’Euro 2016 de Football. Pour soutenir cette candidature, je sais pouvoir compter sur la mobilisation des Français vivant en Arabie saoudite et sur l’enthousiasme de nos amis saoudiens.

Vive la France ! Vive l’Arabie Saoudite ! Et vive l’amitié franco-saoudienne !

Dernière modification : 05/11/2019

Haut de page