Presse du 11 & 12 avril 2016

Mots clés  : Visite du Roi en Egypte – Arabie / Visite du Roi en Turquie – Arabie / Jordanie - Conseil des ministres – France / Arabie – Arabie / Enseignement – Arabie / Liban / Banque islamique – Arabie / Tourisme / Culture.

Titres Généraux :

Al Watan : * Le Caire fait ses adieux à Salman et la Turquie célèbre l’arrivée du chef de l’unité et de la solidarité.

Okaz  : * Sommet saoudo-turc à Ankara.

Al Hayat  : * Le Roi et Erdogan évoqueront la guerre en Syrie et la lutte contre DAech.

AL Riyadh  : * Le Roi entame une visite officielle en Turquie et participe au sommet de l’O.C.I.

Al Jazirah  : * Accord saoudo-jordanien sur le renforcement de la coopération dans les secteurs militaire, des transports, de l’énergie, du commerce et des investissements.

Sharq Al Awsat  : * Le vice-Prince héritier et le Souverain Hachémite décident de créer un fonds d’investissements communs.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Visite du Roi en Egypte : L’essentiel de la presse du 11 avril est consacrée au discours du Roi devant le Parlement égyptien dans lequel il confirme notamment l’intention de créer une force arabe commune. Il a insisté sur l’importance de l’unification des rangs afin de « traiter les problèmes de la oumma et de lutter contre le fanatisme et le terrorisme. L’étroite coopération entre le Caire et Riyad permettra de concrétiser l’équilibre perdu ». Il a également annoncé la création d’une zone de libre-échange dans la région du Sinaï.

Selon des économistes, la création du Fonds d’investissements saoudo-égyptien, avec un capital de 16 milliards de dollars, a entraîné un bond considérable dans les investissements saoudiens en Egypte qui atteignent ainsi 200 milliards de riyals et confortera les secteurs privés dans les deux pays.

Un espace éditorial impressionnant est consacré à cette visite, aux photos des rencontres, aux relations bilatérales et à des commentaires élogieux.

La presse de ce jour parle de la remise d’un doctorat honoris causa au Roi par l’université du Caire et évoque les réactions officielles à cette visite : la Présidence égyptienne : une visite historique qui a permis un tournant qualitatif dans les relations ; un message du Roi Salman au Président Sissi : la visite a confirmé les relations profondes entre Riyad et le Caire ; le Conseil des ministres saoudien fait l’éloge du succès de cette visite.

* Dans sa tribune dans Al-Charq Al-Awsat, Hussein Shobokshi dresse un bilan extrêmement positif de la visite du Roi Salman en Egypte. Cette visite est incontestablement un camouflet à ceux qui soutiennent le projet des Frères musulmans dans la région. L’Arabie a démontré qu’elle soutient sans réserve l’Egypte, dont la déstabilisation affectera l’ensemble des pays du monde arabe.

De même, Bachar et son régime sont mécontents et préoccupés par le succès de cette visite, d’autant qu’il a mobilisé ses cornemuses médiatiques en Syrie et au Liban pour prétendre que le régime syrien reçoit un soutien illimité de l’Egypte qui va sacrifier ses relations avec l’Arabie au profit de la Syrie d’Assad. La couverture de cette visite dans les media pro-Assad est un témoignage de l’ampleur du choc et de la déception.

Quant à la communauté internationale, elle s’intéresse également aux résultats de cette visite, notamment sous l’angle économique compte tenu des bénéfices prévus que pourrait en tirer le marché européen.

* Arabie saoudite / Visite du Roi en Turquie : Après sa visite réussie en Egypte, le Roi a entamé une visite en Turquie, où un accueil exceptionnellement chaleureux lui a été réservé, et où il participera au sommet de l’O.C.I. organisé à Istanbul les 14 et 15 avril.

Selon Ankara, les pourparlers entre Erdogan et le Roi Salman porteront essentiellement sur le dossier syrien et la lutte antiterroriste.

* Al-Riyadh intitule son éditorial : « Le Royaume et la Turquie, fraternité et partenariat ». Le Roi sera l’hôte d’honneur du sommet islamique prévu à Istanbul au cours des prochains jours. Cet accueil chaleureux atteste de l’intérêt que manifeste le régime turc -en la personne d’Erdogan qui a effectué trois visite en Arabie-, au Royaume et au Roi qui joue un rôle essentiel dans l’activité politique et économique en ce moment historique.

L’Arabie et la Turquie sont soucieuses de coordonner leurs positions compte tenu de la convergence de leurs vues au sujet de nombreux dossiers, en priorité la cause palestinienne et la crise syrienne.

La situation en Syrie a tant pourri qu’elle a donné naissance à Daech et consorts. Tant Riyad qu’Ankara veulent assurer le bien-être et la prospérité de leurs peuples.
La visite du Roi Salman en Turquie est prometteuse.

* Arabie saoudite / Jordanie : La presse évoque à la une de ses éditions la rencontre qui a eu lieu hier entre le Souverain Hachémite et le vice-Prince héritier à Aqaba, à l’occasion d’une visite officielle de ce dernier à l’invitation du premier. Ils ont tous deux confirmé leur refus de la « politique d’ingérence de l’Iran dans les affaires internes des pays de la région, qui attise la discorde confessionnelle et exacerbe le terrorisme. Ils ont souligné l’importance de la coordination politique au sujet des dossiers et des crises régionales, tout en insistant sur la nécessité des solutions politiques. Il est important de préserver l’unité des territoires de la région, leur souveraineté et leur stabilité, tout en refusant les politiques d’ingérences. Ils ont mis en garde l’Iran contre la poursuite de ses méthodes actuelles qui approfondissent les conflits dans la région et minent sa stabilité. Ils ont convenu de renforcer la coopération bilatérale dans les secteurs suivants : développement de la coopération militaire de façon à renforcer la sécurité et la stabilité dans la région ; dans le domaine de l’énergie et de la prospection de l’uranium et de la production d’énergie électrique par l’énergie nucléaire ; coopération dans le domaine du commerce et renforcement des efforts pour augmenter les échanges commerciaux entre les deux pays ; renforcement du rôle des hommes d’affaires dans le domaine de la coopération commerciale ; renforcement des investissements mixtes dans des projets de développement et d’investissements que peuvent réaliser les secteurs privés.

Ils ont par ailleurs signé un mémorandum d’entente pour la création d’un Fonds d’investissements mixtes.

* Conseil des ministres  : Le vice-Roi, le Prince Mohamed bin Nayef, a présidé la réunion du Conseil des ministres qui s’est tenue hier au palais Al-YAmama à Riyad. Il a félicité le Roi pour le succès de la visite effectuée en Egypte et ses entretiens avec le Président Sissi qui ont permis de renforcer la coopération bilatérale au profit de la oumma arabo-musulmane, ainsi que pour les accords signés dans tous les domaines profitables aux deux pays.

Les ministres se sont également félicités de la chaleur de l’accueil réservé par le Parlement égyptien au Roi, reflétant les relations profondes et solides entre les deux pays et les deux peuples.

Le Prince Mohamed bin Nayef a ensuite informé les ministres de la teneur du message adressé au Roi par le Président éthiopien, et des résultats de l’audience qu’il avait accordée aux ministres de la Jeunesse et des Sports dans les pays du Golfe.

Ils ont souligné l’importance du message du Roi lors de l’audience accordée au ministre de l’Habitat et aux hauts responsables concernés.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a donné son accord à la création d’un Conseil de coordination saoudo-turc.

Il a également recommandé au ministère des Finances d’apporter un soutien absolu à la Commanderie en lui octroyant les crédits nécessaires à l’accomplissement au mieux de ses missions.

II - AUTRES INFORMATIONS

* France / Arabie saoudite  : Le directeur des relations publiques et de l’information au ministère saoudien de l’Intérieur, le Général Dr Mohamed Al-Maaroul, a indiqué que le ministère a été informé par le MAE de l’entrée en vigueur de l’accord franco-saoudien d’exemption des passeports diplomatiques et de service de visas d’entrée en France, pour les courts séjours de moins de 90 jours (Al-Watan).

* Arabie saoudite / Enseignement : C’est aujourd’hui que s’ouvrent le 5ème salon et le forum de l’enseignement international, sous le haut patronage du Roi, qui sera consacré aux « expériences de l’investissement international dans le domaine de l’éducation ». C’est la France qui est cette année l’invitée d’honneur de ce salon, d’autant qu’elle est la 4ème destination la plus prisée par les étudiants internationaux, compte tenu de la diversité de ses institutions éducatives.

* Arabie saoudite / Liban / Banque islamique : Dans une tribune libre publiée dans les pages économiques d’Al-Riyadh, Alia Al-Chalhoub, fustige la Banque islamique, dont l’un des principaux piliers et bailleurs de fonds est incontestablement l’Arabie. Or, alors que celle-ci a cessé d’aider le Liban, la banque islamique a voulu agir individuellement et a signé des accords de financement avec le Liban d’une valeur de 373 millions de dollars. Celle-ci n’est pas censée agir hors du cadre général et ignorer les intérêts des pays membres et les orientations de ses gouvernements.

Ce n’est pas la première fois que cette banque fait cavalier seul en faisant fi des facteurs politiques et de la conjoncture.

* Arabie saoudite / Tourisme / Culture : Selon Al-Hayat du 11, le vice-Président du Haut comité du tourisme, Dr Walid Al-Hmeidi, a lancé l’initiative du « bus touristique » à deux étages à Riyad. Ce bus suivra un itinéraire particulier afin de promouvoir certains sites touristiques dans la capitale tant auprès des Riyadois, que des étrangers. Il s’arrêtera notamment au Centre historique du Roi Abdul Aziz, au palais Al-Masmak, au marché Al-Zil, Al-Diryah au musée national.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 12/04/2016

Haut de page