Presse du 11 & 12 décembre 2013

Mots clés : Sommet du C.C.E.A.G. – Arabie / Islam – Arabie / Conseil de la choura / Travail.

Titres Généraux :

Al Watan : * Le ministre koweïtien des Affaires étrangères : Les relations entre le Golfe et l’Iran peuvent être « testées ».

Al Hayat  : * Les participants au sommet du Koweït d’accord sur l’Iran, la Syrie et l’Egypte.

AL Riyadh : * Le sommet du Koweït décrète la création d’un « commandement militaire unifié » et reporte la décision relative à l’union.

Al Jazirah : * Sommet du Koweït : Création d’un organisme de défense commune, d’un commandement militaire unifié, d’une police golfienne et d’une Académie pour les études stratégiques.

Sharq Al Awsat : * Le sommet du Koweït : priorité à la sécurité ; accélération de la complémentarité économique.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Sommet du C.C.E.A.G. : Le 34ème sommet du C.C.E.A.G. s’est ouvert par une allocution de son Président, l’Emir du Koweït. Celui-ci a souligné que les pays membres ont démontré au monde, en dépit de la conjoncture régionale, leur capacité de résistance et leur niveau de coopération au service des peuples. Il a également exprimé la satisfaction des Etats de la région, suite à l’accord préliminaire conclu entre les grandes puissances et l’Iran au sujet de son programme nucléaire et a souhaité qu’il mène à un accord permanent qui éloignera le spectre de la guerre de la région.

La presse du 11 décembre relaie le message du Roi, transmis par le Prince Salman qui préside la délégation saoudienne à ce sommet, qui confirme qu’il a confiance dans la sagesse des dirigeants ; celle-ci aura un impact important pour le succès de ce sommet, qui permettra d’atteindre les objectifs escomptés.

Ce sommet qui s’est achevé hier a diffusé un communiqué très long, inaccoutumé, mettant particulièrement l’accent sur les points consensuels. Les Etats membres ont notamment décidé de créer un commandement militaire unifié et un service Interpol des pays du Golfe, ainsi qu’une Académie du Golfe pour les études stratégiques et sécuritaires. Ils ont, par ailleurs, décidé d’accélérer la complémentarité économique, d’aplanir les obstacles devant le marché commun et de parachever l’union douanière et monétaire.

Le communiqué a salué, avec prudence l’accord nucléaire de Genève, s’est dit satisfait du changement politique en Iran avec la Présidence de Rohani et a espéré l’établissement de relations de bon voisinage. Mais il a apporté son soutien aux EAU dans l’affaire des trois îles. Il a exprimé son inquiétude au sujet des rumeurs relatives à la construction de nouveaux réacteurs nucléaires iraniens sur le Golfe.
Les participants ont soutenu la position saoudienne plaidant en faveur d’une réforme du Conseil de sécurité afin qu’il puisse assumer ses obligations et ses responsabilités.

Ils ont condamné les génocides perpétrés par le régime d’Assad et ont soutenu la décision de la coalition nationale, seul représentant légal du peuple syrien, de participer à Genève. Les piliers du régime syrien, dont les mains sont entachées de sang, ne doivent jouer aucun rôle dans le gouvernement de transition ou dans l’avenir politique de la Syrie. Mais le communiqué n’a fait aucune mention du « fonds de secours », dont la mise en place a été demandée par Al-Jarba.
Sur l’Egypte, les participants ont confirmé leur confiance dans les choix du peuple égyptien frère et son souci de préserver la sécurité de leur pays.

Ils ont réitéré leurs positions connues au sujet de la cause palestinienne, du Yémen et du Liban. Ils ont dénoncé les tirs d’obus iraquiens contre les frontières saoudiennes.

Le Secrétaire général, Al-Zayani, a été reconduit à son poste pour trois nouvelles années.

* Arabie saoudite / Oman : Le Prince héritier Salman a reçu hier, en marge des travaux du 23ème sommet, le vice-Premier ministre omanais pour les affaires du Conseil des ministres. Ils ont évoqué les réalisations du C.C.G. ainsi que les perspectives de coopération bilatérale.

* C.C.E.A.G. / Hezbollah : Le conseil ministériel du C.C.G. a dénoncé les accusations nulles et non avenues du Hezbollah contre le Royaume, au sujet de l’attentat terroriste perpétré contre l’ambassade d’Iran à Beyrouth au mois de novembre dernier. Ces mensonges contre l’Arabie, dont les efforts sont connus dans le domaine de la lutte antiterroriste et du fanatisme, s’inscrivent dans le cadre des tentatives incessantes du Hezbollah de couvrir ses rôles et ses politiques hostiles tant au Liban qu’à l’étranger.

* Al-Watan intitule son éditorial : « Le sommet du Koweït, pas de place aux pessimistes ». Les Etats membres ont déjoué les pronostics des analystes et ont décidé d’aller de l’avant dans la proposition du Roi Abdallah de créer une union. Il est clair qu’ils sont résolus à respecter le pacte conclu il y a plus de 30 ans et à couper l’herbe sous les pieds de ceux qui cherchent à torpiller cet organisme.
Les pays du Golfe ont adressé un message ferme à la communauté internationale.

Aujourd’hui, l’Iran précisément, a une opportunité précieuse de traduire ses déclarations, porteuses de messages positifs vis-à-vis de ses voisins, en actions. Il lui incombe de leur offrir le même positivisme dont ils ont fait preuve et de leur tendre la main. Il lui faut principalement mettre fin à l’occupation des trois îles et aux nuisances menaçantes de ses cellules dormantes.

* Quant Al-RIyadh, il juge que « ce sommet n’a rien apporté de nouveau ». Comme prévu, l’apaisement et l’affabilité étaient de mise lors de ce sommet, y compris des concessions relatives à des sujets collectifs. Le dossier de l’union a été reporté, à l’instar de ce qui s’est passé durant les trois dernières décennies.

Le Golfe est une position stratégique sur la mappemonde. Il est convoité régionalement et internationalement. A cela s’ajoute le flirt irano-international qui suscite les inquiétudes et les sensibilités des pays de la région.

Quoi qu’il en soit, force est de reconnaître qu’en politique il n’existe pas de garanties permanentes. Toutes les surprises peuvent surgir et les chefs des Etats membres n’ont jamais réussi à faire face à la réalité. L’Iran fait preuve d’une patience inégalée pour atteindre ses objectifs. L’intérêt des Etats-Unis se tourne vers d’autres régions du monde plus importantes et plus stables. Il faudra combler le vide qu’ils laisseront et il incombe aux pays membres du C.C.G. d’adopter un rôle concret et non sentimental et de cesser de compter sur les forces étrangères pour protéger leur sécurité et leur souveraineté.

Par ailleurs, le sommet du Koweït, plutôt que d’avoir le courage de s’attaquer aux différends, s’est contenté de débattre des missions et des rôles et aucune décision sérieuse n’a pu être prise.

Aucune critique n’a été adressée à ce sommet, incapable d’adopter des démarches concrètes. Le sommet s’est achevé. Et le même communiqué, au contenu obsolète, a été diffusé, reprenant les mêmes données dans les mêmes moules.

* Quant à AL-Charq, il se félicite de la pérennité de la coopération entre les pays membres. Les décisions prises au Koweït, notamment au sujet du commandement militaire et de l’Interpol, sont des démarches importantes sur la voie de l’union.

Les pays du Golfe pas pris de retard dans la constitution de leur union. Il a fallu 45 ans environ à l’Europe pour former l’U.E. et certains Etats n’ont pas adopté la devise commune.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / Islam : Lors d’une conférence donnée à la mosquée Al-Imam TUrki bin Abdallah à Riyad, le Mufti a confirmé que celui-ci qui se tue avec une ceinture d’explosifs est un « criminel » qui se précipite dans les feux de l’enfer. Ceux-là se sont égarés, leurs idées ont été changées, leurs esprits ont été lavés et ils ont absorbé des substances qui leur font perdre la raison. Ils ne font plus la distinction entre le bon et le mauvais. Ils sont exploités pour s’autodétruire et détruire la société. Telles sont les méthodes des ennemis de l’Islam, utilisées pour nuire aux jeunes musulmans.

* Arabie saoudite / Conseil de la choura / Travail : La commission administrative au Conseil de la choura a amendé l’article 55 de la loi du travail : le contrat de travail sera à durée indéterminée au bout de trois renouvellements de trois années consécutives. La commission a également approuvé la réduction des heures de travail à 40 heures par semaine. Tout salarié devra, désormais, pouvoir bénéficier de deux jours de congé par semaine, dont l’un sera obligatoirement le vendredi (Al-Riyadh).

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 12/12/2013

Haut de page