Presse du 13 avril 2016

Mots clés : Visite du Roi Salman en Turquie – Sommet de l’O.C.I. – Arabie / Eau / Conseil de la Choura – Arabie / Commanderie / Société – Arabie / Pétrole / Energie – Arabie / Météo / Société.

Titres Généraux :

Al Jazirah  : * Le Président Erdogan : Les efforts du Roi ont conforté la sécurité et la stabilité dans la région.

Okaz  : * Erdogan : La politique de Salman est notre soupape de sûreté.

Al Watan : * Erdogan : Le Roi Salman est la soupape de sûreté de la stabilité dans la région.

Al Hayat  : * La plus haute distinction turque décernée au Roi Salman ; Erdogan fait l’éloge des relations bilatérales.

AL Riyadh : * Le Roi : La coalition islamique et le tonnerre du nord sont des messages à quiconque tenterait de porter atteinte à notre sécurité et à notre stabilité.

Sharq Al Awsat : * Le Roi Salman : La tempête du nord est un message adressé à quiconque serait tenté de nuire à notre sécurité ; Erdogan au Roi : Vous êtes notre soupape de sûreté.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Visite du Roi Salman en Turquie  : Les titres de la presse saoudienne sont consacrés à la visite qu’effectue le Prince Salman en Turquie, avant de participer au sommet de l’O.C.I.

Le Président Erdogan lui a décerné la plus haute distinction turque, illustrant ainsi les relations solides qui lient les deux pays.

Le Président turc s’est félicité des liens de coopération bilatérale solides et a fait l’éloge du soutien du Roi à la sécurité et à la stabilité de la région, tout en confirmant sa volonté d’agir avec le Roi en faveur du renforcement de ces liens. La visite du Roi est un message puissant sur les relations solides entre les deux pays et les deux peuples.

De son côté, le Roi a indiqué que cette distinction ne le concerne pas à lui uniquement mais s’adresse également au peuple et au gouvernement saoudien, et reflète les relations d’amitié profondes entre les deux pays, fondées sur l’Islam.

* Dans son éditorial consacré à cette visite, Al-Riyadh considère que ce quatrième sommet saoudo-turc, en moins de 12 mois, illustre la confiance du régime turc dans la gestion saoudienne des évènements et des crises dans la région.
La déclaration d’Erdogan qualifiant le Roi de soupape de sûreté dans la région mérite l’attention. En effet, la Turquie subit des pressions considérables pour régler la crise syrienne aux dépens de ses intérêts et pâtit également des tensions avec la Russie qui était son principal fournisseur d’énergie.

Le rapprochement saoudo-turc et la création d’un conseil de coordination ne sont pas épisodiques car ils posent les bases d’une véritable coopération et d’une réelle entente. Les deux pays sont sur le point de lancer leurs capacités politiques, économiques et militaires au service d’une région qui a réellement besoin de préserver ses équilibres, alors que certaines parties tentent de lui imposer des politiques dangereuses qui pourraient entraîner une altération grave de sa structure.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Sommet de l’O.C.I. : La presse consacre une importante couverture au 13ème sommet de l’O.C.I. qui débute à Istanbul, dont le communiqué final mettra particulièrement l’accent sur une solution politique aux crises syrienne et yéménite et demandera à l’Iran de cesser ses ingérences dans les affaires internes des pays de la région.

Le Secrétaire général de l’O.C.I., Iyad Madani, a indiqué pour sa part que les réunions préparatoires ont porté sur une dizaine de dossiers essentiels et importants. Il faut toutefois accorder une perception spéciale à la nature de l’organisation appelée Hezbollah, dont la présence en Syrie est devenue celle d’une bande de mercenaires qui se met au service exclusif de l’une des parties.

* Arabie saoudite / Eau / Conseil de la Choura : Le ministre de l’Eau et de l’Electricité a tenté hier, lors d’un exposé audiovisuel, de convaincre les membres de la commission de l’eau, de l’agriculture et de l’environnement du Conseil de la Choura, que le citoyen est le grand responsable de la majoration des factures d’eau. Il a détaillé les frais induits par la consommation, dans un des pays les plus secs, les coûts de la production et de la distribution, ainsi que les efforts que déploie son ministère pour la responsabilisation et la conscientisation des citoyens dans ce sens, afin de réduire la consommation quotidienne.

Toutefois les membres présents, ont jugé qu’il est illogique que les factures augmentent de 40 ou 50 riyals à 1000 riyals. Il incombe au ministère d’expliquer les raisons de cette hausse et de prendre en compte les doléances.

* Arabie saoudite / Commanderie / Société : Les nouveaux statuts de la Commanderie, entérinés à l’occasion de la réunion du Conseil des ministres, mettent un terme aux pratiques de certains agents sur le terrain qui avaient suscité la colère de la société saoudienne. Le Président de l’organisme éponyme sera directement relié au Roi et aura rang de ministre.

Les statuts définissent les lieux où ils exercent leur mission et leurs horaires. En outre, il leur est interdit désormais d’arrêter, de garder à vue ou de poursuivre les gens. Les agents pourront ainsi travailler dans les centres commerciaux, dans les rues et dans les lieux publics conformément à leurs horaires de travail. Les poursuites et les arrestations s’inscrivent désormais dans le cadre des compétences de la police et de la brigade antistupéfiants.

La commanderie transmettra les informations au sujet des infractions et des violations à la police et à la brigade antistup, seules habilitées à agir.
Il est important également que l’agent sur le terrain affiche son badge d’identification et qu’il soit détenteur d’un diplôme universitaire.

* Arabie saoudite / Pétrole / Energie  : En marge de l’ouverture du 6ème forum de la pétrochimie organisé par la KACST et l’université Oxford, le ministre saoudien du Pétrole et des Ressources minières a coupé court à toutes les supputations au sujet de la baisse de la production saoudienne, en confirmant que l’Arabie n’avait aucune intention dans ce sens : « Oubliez ce sujet ».

Interrogé sur la baisse des cours, il a indiqué que ceux-ci sont sujets à des fluctuations et peuvent baisser ou augmenter. Il faut, lors de la baisse des cours du pétrole et du gaz, que les usines pétrochimiques en profitent mais les marchés s’appuient sur la demande. Les investissements dans le secteur pétrochimique en Arabie sont fructueux et les sociétés saoudiennes sont désormais mondialement connues.

De son côté, le Président de la KACST, le Prince Turki bin Saoud, s’attend à ce que la production de produits pétrochimiques en Arabie dépasse 115 millions de tonnes métriques à la fin de l’année. La KACST est soucieuse de transférer les technologies et de les développer. Il a annoncé à cette occasion la fabrication de satellites de communications par l’Arabie, avec des applications sécuritaires et civiles au profit de diverses sociétés, dont Lockheed Martin et Arabsat.

Il a également révélé la fabrication prochaine de drones.

* Arabie saoudite / Météo / Société : Compte tenu des pluies diluviennes qui se sont abattues hier sur la capitale saoudienne et dans d’autres régions, bloquant la circulation et inondant les tunnels, les autorités compétentes ont décidé de fermer les écoles et les universités aujourd’hui. La défense civile a reçu plus de 4 mille appels.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 13/04/2016

Haut de page