Presse du 16 novembre 2015

Mots clés  : Attentats de Paris – France / Arabie – Sommet du G20 – Discours du Roi – Entretiens du Roi – Arabie / C.C.G. / Syrie – Arabie / ADM. 

Titres Généraux :

Al Watan  : * Riyad et Bagdad avaient mis Paris en garde ; la définition du terrorisme divise le monde.

Al Hayat : * L’éradication de Daech prédomine le sommet du G20. Le Roi présente ses condoléances à la France et confirme que l’Arabie se tient à ses côtés.

AL Riyadh : * Le Prince héritier confirme le soutien du Royaume et sa solidarité avec la France.

Sharq Al Awsat : * Les attentats de Paris : la Belgique, base arrière. Identification de trois des sept auteurs.

Okaz  : * Le Roi présente ses condoléances à la France et appelle à une lutte sérieuse contre le terrorisme.

Al Jazirah : * Le Roi préside la délégation saoudienne au sommet du G20 en Turquie et évoque avec Obama les développements au Moyen-Orient et les relations bilatérales.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Attentats de Paris : Selon Al-Watan, certains media révèlent que l’Arabie et l’Irak avaient fourni, il y a dix jours, à la France et à d’autres Etats des renseignements sur des attentats terroristes.

* France / Arabie saoudite : Toute la presse indique que le Prince héritier, Mohamed bin Nayef, a reçu hier l’ambassadeur de France à qui il a confirmé que l’Arabie se tient aux côtés de la France et marque sa solidarité avec le gouvernement et le peuple français suite aux attentats terroristes perpétrés en France.

Il faut noter également qu’en signe de condamnation des attentats perpétrés en France, les deux grandes tours de la capitale saoudienne, Al-Faysaliah et Kingdom, étaient illuminées aux couleurs du drapeau français. Cette illumination va se poursuivre trois jours.

La presse indique que le Roi Salman, qui se trouve au G20, a salué, en début de session, le ministre des Affaires étrangères, et lui a présenté en son nom et au nom du gouvernement et du peuple saoudiens les condoléances pour les victimes des attentats perpétrés à Paris et lui a confirmé que l’Arabie se tient aux côtés de la France et des efforts internationaux pour lutter contre le terrorisme.

D’autre part, Al-Riyadh consacre des articles aux réactions des Saoudiens qui affichent leur solidarité avec leurs amis français et indique que l’ambassade de France à Riyad remercie tous ceux qui ont manifesté leur sympathie et ont présenté leurs condoléances ; elle a ouvert un registre de condoléances sur Internet.
En outre, l’essentiel des tribunes, commentaires et chroniques est consacré ce jour aux attentats à Paris. En voici quelques-uns.

* Daoud Al-Charayan intitule sa chronique dans Al-Hayat : « La France agira-t-elle différemment désormais ? » Les images du Président Hollande recevant la nouvelle des attentats rappellent celles de George Bush recevant celles du 11 septembre. La réaction de Paris et les mesures prises immédiatement sont similaires à celles de Washington.

Bush a voulu immédiatement se venger en attaquant les Taliban, pour tenter de recouvrer le prestige des Etats-Unis, abstraction faite des résultats de l’attaque. L’essentiel était que le peuple américain voit du sang en contrepartie du sang versé par les siens. Pourtant, cette guerre n’a pas pour autant arrêté le terrorisme, n’a pas protégé les Etats-Unis, l’Occident et d’autres pays. Les représailles précipitées ont généré un terrorisme d’autant plus violent et barbare et ont causé la mort d’innocents en Afghanistan et ailleurs.

La France achèvera-t-elle la réaction américaine et déclenchera-t-elle une guerre contre l’Irak et la Syrie sous prétexte de poursuivre Daech ?

Les réactions et les interventions des élites françaises au lendemain des attentats de Paris, étaient différentes de celles des Américains. On a entendu parler en France de la nécessité de mettre un terme aux massacres et aux guerres au Moyen-Orient , de donner une chance à ces populations de vivre normalement. Les Français ne justifiaient pas le terrorisme mais évoquaient les moyens que pourraient adopter les pays occidentaux pour éviter la recrudescence et la poursuite du terrorisme. La France réagira-t-elle avec sang-froid, comme l’a indiqué son Président, et fera-t-elle face au terrorisme selon les valeurs qu’elle défend ? Traitera-t-elle les causes avant les résultats ?

Il est incontestable que la guerre contre le terrorisme est une guerre pénible. Mais les réactions à chaud ne feront qu’augmenter le nombre de victimes civiles innocentes et enraciner la haine, le fanatisme et la violence.

Certes, la France est en droit de défendre la sécurité et la sûreté de ses citoyens par tous les moyens possibles. Mais aujourd’hui elle se trouve face à une responsabilité historique. Elle est parfaitement capable de reformuler les méthodes de gestion de ce phénomène et d’agir pour désamorcer la situation en Syrie et en Irak et faire adopter un projet de développement dans cette région du monde plutôt que de mener une course à la guerre.

* Tareq Al-Homaid intitule sa tribune dans Al-Charq Al-Awsat : « Le terrorisme de Paris fait deux heureux », à savoir Assad et Daech. Le premier a été le seul à justifier les attentats, les imputant aux politiques françaises étrangères erronées. Il semble, en ce faisant, reproduire la bêtise du régime de Saddam Hussein au lendemain du 11 septembre, n’ayant pas pu dissimuler sa joie, ce qui a entraîné sa chute. Il n’existe aucune différence entre Assad et Daech, celle-ci étant une organisation terroriste barbare et le premier ayant déjà tué plus d’un quart de millions de Syriens, auxquels s’ajoutent les millions de déplacés et de réfugiés.
Il est dès lors évident qu’aucune paix ne pourra être envisagée tant qu’Assad et Daech existent. Ce sont les deux faces d’une même médaille.

Il faut désormais les éradiquer tous deux simultanément, ce qui nécessite des pressions politiques réelles et sérieuses et non pas des actions diplomatiques de complaisance. Il faut également un effort militaire international réel sur le terrain et non pas des opérations aériennes uniquement. L’alerte a été donnée et il faut réagir avant que la machine de mort assadienne n’embrase la guerre confessionnelle hideuse dans la région.

En bref, le mal a aujourd’hui deux têtes qui émergent de Syrie précisément.

* Dans Al-Watan, Yasser Al-Ghasslan qualifie les attentats de « nouveau 11 septembre ». Ces évènements terribles doivent nous inciter à anticiper les conséquences au cours de la phase à venir. Le Pape a jugé qu’ils s’inscrivaient dans le cadre d’une troisième guerre mondiale. DAech bâtira là-dessus son discours islamiste djihadiste, le considérant comme une nouvelle croisade contre laquelle ses membres vont se battre jusqu’au bout.

Les media ont qualifié ces attentats de nouveau 11 septembre, qui a changé la face du monde. Les évènements de Paris seront-ils le tournant qui entraînera l’Europe dans une guerre d’exclusion du monde arabo-musulman ? Quoi qu’il en soit, il est certain qu’ils affecteront des centaines de milliers de réfugiés arabes en Europe qui ont fui la violence d’Assad. On va constater une exacerbation de l’islamophobie en Europe et en France, à l’instar de ce qui s’est passé aux Etats-Unis au lendemain du 11 septembre. Ces évènements vont attiser la guerre en Irak et en Syrie. Les actes de vengeance vont se multiplier, ainsi que le terrorisme de Daech en Europe.

* Al-Riyadh intitule son éditorial : « L’ennemi est le même et l’humanité est sa cible ». L’état de pourriture en Syrie a conduit à cette situation ayant permis à Daech de se déployer et de frapper partout. Les réfugiés affluent en Europe par peur du terrorisme. Il faut que la nuit de vendredi dernier soit une leçon pour les pays du monde : le terrorisme exploite cet état de grisaille, ces divergences internationales et cette schizophrénie dans la manière de l’appréhender.

(…) Paris, la ville des rêves et de l’amour, s’est transformée vendredi en cauchemar terrifiant exhalant la haine inhumaine, la répulsion contre la civilisation. Les rues de Paris ont ressemblé pour quelques instants à celles d’une ville du Moyen-Orient.
Avec cette montée du fanatisme, il faut craindre une exacerbation de l’islamophobie et une montée en puissance des courants d’extrême-droite européens qui se montreront intransigeants envers les minorités ethniques et islamiques et envers les réfugiés qui ont fui les terreurs de l’Irak et de la Syrie.

La solidarité et l’union sont désormais inéluctables pour éradiquer le terrorisme.

* Al-Riyadh publie la chronique de M. Hani Wafa, intitulée : « Le terrorisme à Paris, le bilan est négatif ». L’auteur craint également une montée des partis d’extrême-droite qui parviendront au pouvoir et mettront en œuvre leurs programmes emplis de haine et d’aversion envers tout ce qui n’est pas Européen. Des centaines de milliers de réfugiés se retrouveront dans des situations peu enviables, et seront reclus dans des coins en dépit de toutes leurs tentatives d’intégration dans le tissu social.

Le terrorisme à Paris aura des conséquences négatives qui seront impalpables dans l’immédiat. Le monde est toujours en état de choc. Lorsqu’il s’éveillera de nouvelles mesures et de nouvelles lois seront prises « dont nous serons les premières victimes ».

* Al-Riyadh publie la tribune de Dr Mohammed Nahed Al-Qweiz intitulée : « Les peuples du monde proclament unanimement « nous sommes la France ». Ces attentats terroristes qui ont tué des innocents ont renoué la solidarité entre les Etats et les populations. L’Egypte, la Russie, la France, l’Arabie et les autres pays du monde sont dans la même tranchée et Daech et les takfiristes dans une tranchée ennemie.

Il suffit de voir les réactions sur les réseaux sociaux pour jauger de l’ampleur de l’énorme sympathie à l’égard de la France. Certes, il y aura toujours un malade pour se réjouir de ces crimes. La France, est plus que jamais, résolue à éradiquer le terrorisme. Ce sera une guerre sans merci contre Daech, Al-Nosra et le Hezbollah. La coupe a débordé et l’heure de l’éradication définitive approche.

« En tant qu’Arabe et musulman, en tant qu’homme, je ne peux que présenter mes condoléances au peuple français et à tout peuple victime du terrorisme. Les actes de Daech ne représentent pas l’Islam ».

* Quant à Dr Ahmed Al-Faraj, il juge dans une tribune dans Al-Jazirah que « l’Europe a engraissé ces brutes ». C’est peut-être le pire attentat terroriste perpétré depuis le 11 septembre, revendiqué par Daech qui se déploie dans le monde entier. C’est l’ennemi numéro un de l’humanité, de la paix et de la sécurité.

Le Président français a indiqué que ces attentats avaient été planifiés à l’étranger et perpétrés par des fanatiques en France. Qui sont-ils alors ? Ne sont-ce pas ces individus avec lesquels l’Etat s’est montré laxiste durant longtemps en dépit de toutes les mises en garde et dont certains sont titulaires de nationalités européennes ?

« J’ai entre les mains des photos de fanatiques musulmans qui manifestent dans les capitales européennes dont ils ont la nationalité. Ils vivent grâce aux allocations sociales, sont soignés dans leurs hôpitaux. Ils brandissent des slogans sur lesquels on lit « l’Europe paiera le prix. De nouveaux attentats de septembre sont en route » ou « les Musulmans refusent la démocratie ». Pourtant, l’âne qui porte la première pancarte et qui est en bonne santé, ignore que si ce n’était la démocratie européenne, il habiterait dans un taudis dans un pays du quart monde, mendiant son pain. J’ai également vu une manifestation en Belgique, sous protection de la police, appelant les impies à quitter la Belgique. Ce ne sont pas des plaisanteries mais des réalités. Pourquoi toute cette permissivité étrange ? Il existe un fil ténu entre la tolérance et l’idiotie. Bien que nous soyons certains que tout cela va désormais changer, il n’en demeure pas moins que nous serons les premières victimes de la barbarie de Daech. Nous vivrons des années de vache maigre, similaires à celles que nous avons vécu au lendemain du 11 septembre ».

* Okaz publie la tribune de M. Khaled Al-SOulaiman qui fustige « ceux qui s’excusent ». Il est parfaitement légitime et normal de condamner ces crimes abjects mais inadmissible de présenter des excuses pour l’Islam et les Musulmans.

S’excuser c’est reconnaitre que ces terroristes représentent l’Islam et les Musulmans et c’est fournir une raison gratuite à ceux qui nous haïssent de les lier à l’Islam.
Si certains Etats ont mené des guerres et perpétré des massacres consignés par l’Histoire, ils n’ont jamais pour autant présenté des excuses ou demandé pardon.

Pourquoi alors certains d’entre nous présentent-il des excuses gratuites qui contribuent à les condamner et qui renforcent les arguments des ennemis qui ne font, délibérément ou par mégarde, aucune distinction entre l’Islam réel et l’Islam altéré pris en otage par ces groupes terroristes dévoyés ? Il faudrait que ceux qui s’excusent se calment un peu. De telles positions personnelles ne profitent pas aux politiques de leurs pays qui devront faire face aux conséquences de ces crimes terroristes et ne changeront rien à la vision dédaigneuse de l’Occident.

* Sommet du G20 : Les titres de la presse sont également consacrés aujourd’hui au sommet du G20 qui se déroule dans la ville d’Antalya en Turquie. C’est la lutte contre Daech et la crise syrienne qui ont prédominé les discussions, au lendemain du choc provoqué par le massacre de Paris ainsi que la crise des migrants.

Il est à noter les entretiens officieux en marge du sommet entre les Présidents Obama et Poutine. Selon un responsable de la Maison blanche, ils auraient examiné les efforts déployés pour mettre fin au conflit en Syrie. Une source russe a, pour sa part, précisé qu’ils ont eu un aparté de 30 minutes, en l’absence de conseillers ou d’adjoints.

* Discours du Roi  : Seul Al-Riyadh relaie le discours du Roi Salman au sommet du G20. On y lit notamment : « Nous sommes devant une opportunité de coopération et une mobilisation des initiatives afin de parvenir à des solutions réelles aux défis sociaux, sécuritaires et économiques que nous devons relever. La communauté internationale doit redoubler d’efforts pour éradiquer le fléau du terrorisme et débarrasser le monde de ses nuisances. Il est regrettable que le Président ami François Hollande ne soit pas avec nous en raison des attentats terroristes douloureux qui ont été perpétrés à Paris. Ce fléau dangereux menace la paix mondiale et entrave nos efforts visant à renforcer la croissance économique mondiale. Nous avons pâti en Arabie du terrorisme. Nous continuons à le combattre fermement et à lutter contre ses bases idéologiques. Notre façon de traiter les frères syriens a dépassé ce que stipulent les lois internationales. Nous sommes soucieux de fournir au peuple yéménite frère toutes les aides humanitaires nécessaires ».

* Entretiens du Roi : Le Roi a rencontré le Président Obama en marge du sommet du G20, avec qui il a examiné la coopération bilatérale, les développements dans la région et le monde ainsi que certains sujets figurant à l’ordre du jour du sommet.

Il s’est également entretenu avec Mme Merkel et le Premier ministre turc.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / C.C.E.A.G. / Syrie : En marge des négociations de paix internationales sur la Syrie qui se déroulent à Vienne, le ministre saoudien des Affaires étrangères, M. Adel Al-Jubair, a indiqué que « son pays poursuivra son soutien à l’opposition syrienne, si Bachar Assad ne quitte pas le pouvoir au cours du processus politique ».

D’autre part, les ministres des Affaires étrangères du C.C.E.A.G. se réuniront demain à Riyad, sous la présidence du ministre saoudien, afin de préparer l’ordre du jour de la 36ème réunion du Conseil supérieur prévue à Riyad le mois prochain, selon le Secrétaire général du C.C.G. Ils évoqueront la mise en œuvre des résolutions prises ainsi que les derniers développements politiques, sécuritaires régionaux arabes et internationaux et leurs répercussions sur les pays du C.C.G.

* Arabie saoudite / ADM : La presse relaie des extraits du discours du sous-secrétaire au MAE en charge des relations multilatérales, Président du conseil de la commission nationale des accords de prohibition des armes chimiques et biologiques, le Prince Dr Turki bin Mohamed bin Saoud Al-Kabir, à l’occasion de l’ouverture des travaux de l’atelier national consacré à la protection contre les produits chimiques, biologiques, nucléaires et radioactifs dangereux.

Il confirme notamment que l’Arabie respecte tous les traités relatifs à la prohibition de toutes sortes d’ADM dans la région, à leur non-prolifération et au renforcement de la coopération dans ces buts. Elle appelle à une conférence internationale à cette fin, de façon à concrétiser les intérêts des populations de la région, leur sécurité et leur stabilité, en particulier au vu des dangers et des menaces qui planent sur elles. Cet atelier, précise-t-il, a pour but de relever la formation des cadres saoudiens spécialisés dans ce domaine et de les informer des méthodes les plus modernes suivies sur la scène internationale pour protéger contre la dangerosité de ces produits. (…) Les attentats terroristes perpétrés contre des innocents à Paris sont hors de toutes les religions et de tous les principes humanitaires. Ils doivent renforcer notre unité et notre détermination à lutter contre le terrorisme, à l’éradiquer, à poursuivre ses auteurs, à renforcer la coopération internationale dans ce but. Nous condamnons et nous dénonçons fermement ces actes criminels contre des innocents.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 16/11/2015

Haut de page