Presse du 1er septembre 2015

Mots clés  : Conseil des ministres – Yémen – Arabie / Etats-Unis / Syrie – Arabie / Santé – Arabie / Climat – Arabie / Algérie.

Titres Généraux  :

Sharq Al Awsat : * Des forces saoudiennes contrôlent des zones stratégiques au cœur de Saada.

Al Hayat  : * Arrestation à Aden d’un groupe commandé par la Garde révolutionnaire.

AL Riyadh : * Le Prince héritier confirme les directives du Roi de soutenir et d’aider le Yémen.

Al Jazirah  : * Le Prince Mohamed bin Nayef est arrivé à Riyad venant de Djedda.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Conseil des ministres  : Le Prince héritier a présidé la réunion du Conseil des ministres qui s’est tenue au palais Al-Salam à Djedda. Le Prince Mohamed bin Nayef a informé les ministres des résultats de ses entretiens avec le Président Hadi et a confirmé que l’Arabie poursuivra son soutien au Yémen et à son gouvernement légitime jusqu’au rétablissement de la sécurité et de la stabilité.
Les ministres ont apprécié le message du Président Hadi, remerciant le Roi pour la régularisation de la situation d’environ un demi-million de Yéménites, résidant illégalement en Arabie.

Les ministres ont dénoncé et condamné l’attentat perpétré contre le village bahreïnien de Kiranah : ces actes terroristes, dont le but est de déstabiliser le pays, sont contraires à toutes les valeurs et principes humanitaires. Il faut intensifier les efforts internationaux pour éradiquer le terrorisme et ses sources de financement.
D’autre part, de nombreux mémorandums d’entente ont été signés avec l’Egypte dans divers domaines, dont la culture, l’éducation, l’agriculture, le travail, l’énergie nucléaire.

* Yémen  : Selon des source proches du Gouverneur d’Aden, les forces de sécurité ont arrêté hier 12 individus accusés de planifier des attentats dans le Sud libéré. Elles ont saisi avec eux des systèmes sophistiqués de communications entre Sana et Téhéran. Le chef du groupe serait un membre de la garde révolutionnaire iranienne. Des plans d’Aden et de sa banlieue ont également été saisis en leur possession.

Des sources tribales de la région de Saada ont, pour leur part, confirmé à Al-Charq Al-Awsat que les forces saoudiennes ont pris le contrôle de zones stratégiques au cœur de Saada.

Par ailleurs, le Centre du Roi Salman pour les secours et les actions humanitaires a inauguré un camp de réfugiés à 97 kms du poste frontière d’Al-Wadiha, et accueilli plus de trois mille Yéménites. Tous les services y sont disponibles. De son côté, le gouvernement yéménite a décrété la formation d’un haut comité pour la reconstruction et le développement, en charge du rétablissement de la sécurité, de la paix et de la croissance économique et sociale au Yémen.

* Al-Riyadh se demande dans son éditorial « pourquoi le Golfe s’intéresse au Yémen ». Les pays du Golfe se sont engagés, sans hésitation, dans une action pénible et lourde, afin d’intégrer le Yémen dans la communauté internationale. Ce pays bénéficie d’un poids politique, économique et civilisationnel. Pourtant, l’ancien Président Saleh avait étouffé ces atouts dans l’œuf et avait préféré maintenir son peuple dans l’ignorance et l’analphabétisme.

Aujourd’hui, des efforts internationaux sont déployés pour la reconstruction du pays qui pourrait devenir un centre d’investissements importants, ayant un accès sur la corne africaine stratégique.

L’Arabie a également conclu un accord avec l’OMS afin de réhabiliter les infrastructures sanitaires dans le pays.

Par ailleurs, des cadres de la résistance populaire, qui ont contribué à la libération d’une grande partie des territoires yéménites, ont été incorporés au sein de l’institution militaire officielle : ce processus s’est inscrit dans le cadre d’une réforme profonde de ladite institution, renforçant ainsi sa capacité à lutter contre tout élément portant atteinte à la sécurité du pays.

L’Egypte est également entrée dans le jeu en formant une nouvelle génération de diplomates yéménites.

Toutes ces contributions reflètent l’ampleur de l’engagement à aider le Yémen à surmonter la crise actuelle. Au-delà des aides humanitaires, les pays du Golfe se sont engagés à aider les Yéménites à s’adapter aux changements. Il est également important de lutter contre l’analphabétisme dans le pays, qui est un dossier essentiel, indispensable pour garantir le succès de toutes les démarches et du développement.
L’Arabie et les pays du Golfe ne peuvent ignorer ce qui se passe au Yémen. Ils ont conscience de l’importance du développement de leurs pays voisins et des conséquences sur la région. Le Yémen est le prolongement stratégique, et est l’un des membres du corps. S’il est abandonné à lui-même, le spectre du mal planera sur toute la région.

* Arabie saoudite / Etats-Unis / Syrie : L’ambassadeur Oussam Naqli, directeur de la presse et de l’information au MAE saoudien, a indiqué que les entretiens qui ont eu lieu hier entre le ministre Adel Al-Jubair, et l’émissaire américain spécial pour la Syrie, à Djedda, ont porté sur les derniers développements de la crise syrienne et les efforts internationaux en cours pour trouver une solution.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / Santé : Le ministère de la Santé a confirmé 34 nouveaux cas de coronavirus au cours de la semaine dernière, dont 33 à Riyad et un cas à Najran.

* Arabie saoudite / Climat : AL-Hayat publie la tribune de M. Abdul Aziz Al-Sweid qui préconise la formation d’un « conseil du climat », compte tenu des températures sans précédent enregistrées cet été. Il est donc important de constituer un conseil officiel chargé de ces changements climatiques dangereux. Il élaborera les plans et fédérera les énergies et les efforts de toutes les parties concernées afin d’atteindre un seul et même objectif, à savoir parer à ce changement dans tous les domaines.

Force est d’admettre que la nébulosité la plus absolue règne dans tous les secteurs de gestion de l’environnement, qu’il s’agisse des prérogatives, des efforts, etc. Pourtant, la protection de l’environnement est partie intégrante de la solution à envisager. Il existe des parties gouvernementales chargées de ce travail mais qui ne font rien de tangible, qui semblent au contraire bloquer les solutions plutôt que de les trouver.

Il est également impossible de compter sur les efforts des universités en dépit de la présence d’experts dans tous les domaines du climat. Beaucoup de choses peuvent être faites pour faire face à ce changement. L’essentiel est d’en pressentir la gravité et de ne pas attendre une solution à « acheter » à l’étranger.

* Arabie saoudite / Algérie : Le Roi a adressé un message au Président algérien portant sur les relations bilatérales et le sujets d’intérêt commun.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 02/09/2015

Haut de page