Presse du 25 novembre 2014

Mots clés : Conseil des ministres – C.C.E.A.G. – Arabie / Bahreïn – Arabie / Intérieur / Terrorisme – Syrie / Nations unies.

Titres Généraux :

Al Jazirah : * Arrestation de 73 Saoudiens et 4 résidents étrangers impliqués dans le crime d’Al-Dalwah. Les auteurs ont reçu les ordres de l’étranger.

Al Watan : * Le crime d’Al-Dalwah a été perpétré par Daech.

Al Hayat : * Prorogation des négociations nucléaires pour une période de 7 mois ; l’Iran récupère 5 milliards de dollars.

AL Riyadh : * Le Roi : Le succès des élections de Bahreïn reflète la grande cohésion entre le pouvoir et son peuple.

Sharq Al Awsat : * Lancement d’un commandement militaire unifié à l’occasion du sommet de Doha.

Okaz  : * Conseil des ministres : Création d’un Haut comité chargé du développement de la région orientale.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Conseil des ministres  : Le Prince héritier Salman a présidé la réunion du Conseil des ministres qui s’est tenue au palais Al-Yamama à Riyad. Les ministres ont remercié le Roi pour ses efforts sincères et loyaux visant à rassembler les pays membres du C.C.G., et ont souligné la teneur de son communiqué.

Ils ont été informés des entretiens du Roi avec l’Emir du Qatar et avec le Roi du Maroc.

Le Prince héritier a informé les ministres des résultats de ses entretiens avec les chefs des délégations participant au sommet du G20 et s’est félicité des résultats positifs du sommet, qui permettront un renforcement de la coopération dans tous les domaines et favoriseront la croissance et la prospérité au sein de la communauté internationale.

Les ministres ont salué le communiqué de la rencontre internationale organisée par le centre mondial du Roi Abdallah pour le dialogue entre les religions et les civilisations : ce communiqué est extrêmement important compte tenu des risques et des défis sans précédent auxquels fait face la communauté internationale, en particulier les actes de violence, le fanatisme et le terrorisme qui brandissent la religion comme slogan. Ils se sont également félicités des initiatives adoptées par les participants, essentiellement fondées sur le dialogue, la paix civile, la cohabitation, le renforcement de la notion de patriotisme et la condamnation sans aucune ambiguïté de toutes les exactions dont sont victimes les Syriens et les Irakiens.

L’Arabie, a confirmé le Conseil des ministres, poursuivra ses efforts pour lutter contre toutes les formes de terrorisme et ne cessera de solliciter le Conseil de sécurité en vue de l’adoption d’une position ferme qui reflète la volonté de la communauté internationale afin d’éradiquer ce fléau dangereux.

Les ministres ont, par ailleurs, donné leur accord à la formation d’un Haut comité pour le développement de la région orientale, sous la présidence du Gouverneur et qui disposera d’un budget autonome.

* C.C.E.A.G. : Une source militaire fiable du C.C.G. a révélé qu’à l’occasion du prochain sommet de Doha, la création d’un commandement militaire unifié des pays du Golfe sera annoncé, dont le siège sera à Riyad. Les commissions du C.C.G. ont achevé leurs travaux et l’annonce devrait être faite donc prochainement. La coopération militaire progresse parfaitement et aucun obstacle n’entrave la mise en place de ce commandement. Celui-ci pourrait notamment être en charge de la coordination entre les pays du Golfe et la coalition internationale de lutte contre le terrorisme qui regroupe une quarantaine d’Etats et qui mène des raids contre les organisations extrémistes en Irak et en Syrie (Al-Charq Al-Awsat).

* Par ailleurs, les dossiers de coopération et de coordination sont les principaux dossiers au menu des réunions du conseil ministériel, ainsi que la situation sécuritaire dans la région, en particulier au Yémen, en Syrie et en Irak. Les ministres prépareront ainsi le sommet du 19 décembre prochain et rendront également compte de l’avancée des contacts noués entre le C.C.G. et certains blocs internationaux ainsi que les moyens de développer le partenariat stratégique avec le Yémen, le Maroc et la Jordanie.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / Bahreïn : A l’issue des élections parlementaires et des conseils municipaux, le Roi Abdallah a adressé un message de félicitations au Roi de Bahreïn, dans lequel il indique que le succès du processus électoral à Bahreïn reflète la grande cohésion entre le pouvoir et toutes les composantes du peuple bahreïnien, dans le cadre du projet de réformes pionnier qu’a lancé sa majesté, projet qui progresse à pas confiants dans le pays.

* Arabie saoudite / Intérieur / Terrorisme : La presse relaie le communiqué du ministère de l’Intérieur, annonçant l’arrestation de 77 personnes, dont 32 d’entre elles avaient été relâchés et qui sont toutes reliées à l’attentat contre Al-Dalwah dans l’Ihsa, le mois dernier. Ce réseau était en relation avec Daech. Parmi les personnes arrêtées se trouvent un Syrien, un Jordanien et un Turc. Trois personnes ont été tuées dont un Qatarien lors des perquisitions. Les principaux auteurs du crime ont été arrêtés ainsi que leur complices, qui sont quatre Saoudiens, dont trois avaient été arrêtés dans le passé pour leurs liens avec le groupe d’égarés et qui avaient été libérés après avoir purgé leur peine.

Selon le porte-parole du ministère, le chef du réseau a reçu ses ordres de l’étranger. Les cibles ont été pré-désignées ainsi que le timing de l’opération. Il a choisi trois complices qui lui ont prêté allégeance et ont procédé à une reconnaissance des lieux avant de perpétrer leur crime. Ils ont volé le véhicule d’un citoyen après l’avoir tué et ont commis l’attentat en utilisant sa voiture.

* Syrie / Nations unies : Al-Watan s’interroge sur la possibilité du succès de la mission de de Mistura pour régler la crise syrienne. Des rumeurs ont filtré au sujet du plan qu’il a l’intention de proposer, plan basé sur les résultats de Genève-1 et Genève-2, que le régime syrien n’a jamais mis en œuvre. En outre, ce plan qui ne précise pas clairement le sort de Bachar Assad sera rejeté par l’opposition et une large partie de la société syrienne qui souhaite s’en débarrasser. Le plan sera saboté et le régime va incontestablement tergiverser pour le mettre en œuvre.

En bref, le plan de de Mistura pourrait être accepté et devenir réaliste s’il y est apporté quelques amendements, incluant le départ de Bachar Assad et de ses collaborateurs, à l’origine de la crise et dans l’hypothèse où des pressions sont exercées sur le régime afin qu’il l’accepte. Dans le cas contraire tous les efforts de de Mistura connaîtront le même sort que ceux de ses prédécesseurs.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 06/01/2015

Haut de page