Presse du 30 novembre 2015

Mots clés : France / COP 21 – Terrorisme – Arabie / Festival de Janadriyah – Arabie / Intérieur – Arabie / Finances – Arabie / Actions caritatives.

Titres Généraux :

Al Hayat : * La COP21 débute par des affrontements et permettra de tester les intentions.

AL Riyadh : * Le Roi Salman parrainera le festival de Janadriyah au mois de février prochain.

Al Jazirah : * Le vice-Prince héritier préside la réunion du conseil des affaires économiques.

Okaz  : * Pas de dévaluation du riyal pour faire face à la baisse des cours du pétrole.

Sharq Al Awsat  : * Liban : Le troc des prisonniers libanais se complique. Al-Nosra exige la libération de l’épouse d’Al-Baghdadi.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* France / COP21  : Al-Hayat publie en première page un article de Randa Takkieddine consacrée à l’ouverture aujourd’hui de la COP 21, prévoyant un plan « ambitieux » de dépenses de centaines de milliards de dollars au cours des cinq prochaines années, afin de développer la technologie des énergies propres et de lutter contre le réchauffement climatique.

Ce sommet représente également un réel défi pour les autorités sécuritaires françaises, d’autant qu’il se tient deux semaines après les attentats perpétrés par Daech.

Il est prévu par ailleurs, que des rencontres politiques aient lieu en marge du sommet, testant les intentions des chefs d’Etat au sujet de la possibilité de parvenir à des solutions aux dossiers chauds de l’actualité, tels la guerre syrienne, la chute de l’avion russe, la guerre contre le terrorisme.

* Dans Al-CHarq Al-Awsat, Michel Bounajem, se concentre davantage sur le volet politique de ce sommet et évoque les rencontres en marge de la COP21 et les tentatives des responsables français de bâtir une large et unique coalition de lutte contre Daech.

Le Président Hollande doit rencontrer ce soir son homologue américain avec qui il évoquera ce sujet. Pour l’heure, les responsables américains n’ont publié aucune déclaration au sujet des « changements successifs » dans les orientations françaises, en particulier suite aux propos du Ministre Fabius.

(…) Aucune information n’a filtré au sujet d’une rencontre entre les Présidents Obama et Poutine, alors que la partie française aspire à une réunion tripartite. Toutefois, les tergiversations américaines pour entériner la proposition française relative à la coordination des opérations militaires avec Moscou, pourraient torpiller le projet, d’autant qu’Obama impose deux conditions à toute ouverture vers la Russie : d’une part, que les Russes cessent d’attaquer les positions de l’opposition modérée syrienne, et d’autre part, qu’ils acceptent de faciliter le processus de transition politique, à savoir l’éloignement de Bachar de la scène politique.

Quoi qu’il en soit, et en dépit de ses velléités, la France ne peut se soustraire à la couverture américaine, comme le dit Le Monde dans sa dernière édition, qui précise également que les services de renseignements américains ne semblent pas désireux de partager leurs informations avec leurs homologues français. D’où l’importance de la réunion prévue entre les Présidents Hollande et Obama pour connaitre le sort des ententes conclues entre les deux hommes et celui de cette grande coalition que prône le Président Hollande pour « éliminer » Daech.

* Al-Charq Al-Awsat consacre un article à l’Arabie qui est l’un des principaux pays à s’intéresser au dossier du changement climatique, d’autant que Riyad a accueilli, le mois dernier, un séminaire consacré à la ségrégation et à l’isolation du carbone, dont les recommandations finales devraient servir de feuille de route aux conclusions de Paris.

L’Arabie a présenté son initiative visant à baisser les émissions de gaz carbonique à l’occasion de ce séminaire, initiative qui a fait l’objet de nombreux éloges émanant d’éminentes personnalités internationales.

Les experts de la protection de l’environnement estiment qu’il faut déployer un surcroit d’efforts pour présenter cette nouvelle technique sur les marchés, d’autant qu’elle contribue significativement à baisser les émissions de gaz carbonique et à lutter contre le changement climatique.

Il faut rappeler que ce forum est le seul, au niveau ministériel, qui s’intéresse à la ségrégation et au stockage du carbone dans le monde. En dépit des progrès considérables réalisés, il n’en demeure pas moins qu’il reste un certain nombre de défis à relever.

* Les autres journaux saoudiens relaient des dépêches d’agences de presse étrangères au sujet de la COP21.

* Terrorisme  : Al-Charq Al-Awsat publie la tribune de Dr Chamlan Youssef Al-Isssa, intitulée : « Le Golfe après les attentats de Paris ». L’auteur se demande si les pays du Golfe réussiront à éradiquer le terrorisme et les organisations terroristes, à l’heure où la communauté internationale se ligue dans ce but.

Après avoir évoqué les efforts considérables que déploient les services de sécurité en Arabie, au Koweït, aux EAU, il estime qu’il est quasiment impossible d’éradiquer le terrorisme et le fanatisme, en particulier dans les pays du Golfe, dont les sociétés sont conservatrices et où la religion joue un rôle fondamental.

Les pays du Golfe ne peuvent croire que la solution idéale est de renforcer l’effort sécuritaire en occultant l’importance de la culture dans la lutte contre le terrorisme et le fanatisme. Il est vital d’encourager la littérature, l’art, le théâtre, la musique et le cinéma parmi les jeunes.

Les pays du Golfe ont accueilli par le passé les groupes de l’Islam politique, dont les frères musulmans et autres mouvements radicaux, dans le but de combattre le courant nationaliste libéral. Mais aujourd’hui, ces pays se sont retrouvés pris au piège par ces courants extrémistes de l’Islam politique qui ont perpétré de nombreux attentats terroristes dans leurs propres pays.

On constate aujourd’hui un changement dans les procédés des terroristes. Suite à l’intensification des raids contre leurs bases, de nombreux enrôlés extrémistes étrangers commencent à rentrer dans leurs pays et à y commettre des attentats. Preuve en sont les attentats de Paris et l’état d’urgence en Belgique.

Quid des pays du Golfe ? Sont-ils prêts à affronter ces extrémistes qui reviennent ? Les services de sécurité ne peuvent, seuls, poursuivre ces revenants. Il est important de déployer des efforts au niveau des pays du Golfe et de la communauté internationale pour coordonner les politiques et affronter le danger imminent.
L’émergence et l’activisme de mouvements sociaux civils qui croient en la stabilité de leurs pays sont d’autant plus importants.

* Al-Riyadh publie la chronique de M. Hachem Abdo Hachem consacrée au terrorisme. L’auteur révèle qu’il vient de passer une semaine à Paris, la ville-lumière, qui le demeure en dépit de toutes les mesures de sécurité prises et où l’on voit, situation inédite, un déploiement militaire massif dans les rues, sans que la population ne soit pour autant choquée.

Que serait-il advenu dans les rues des grandes villes saoudiennes à la vue d’un tel déploiement, se demande l’auteur ? N’est-il pas temps d’étudier ces différences abyssales entre « nous » et les autres et d’envisager les moyens d’y remédier ? « Dans le cas contraire, nous continuerons à être les cibles du terrorisme, en raison de la fragilité intellectuelle dont nous souffrons, d’autant qu’il est vital de nettoyer les esprits dans lesquels niche et s’épanouit le fanatisme et qui représentent une véritable menace tant pour nous que pour les autres. Si ces derniers doivent combattre Daech au plan sécuritaire, il nous incombe de le confronter par une réforme des esprits en les épurant des foyers obscurantistes qui s’y sont enracinés ».

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / Festival de Janadriyah  : Le Roi parrainera la 30ème édition du festival de Janadriyah, dont l’ouverture est prévue le 3 février prochain. Le Prince Mitab bin Abdallah, président du haut comité du festival, a remercié le Roi Salman qui a accepté de parrainer cet évènement national.

* Arabie saoudite / Intérieur  : Le vice-Prince héritier a présidé la réunion du conseil des affaires économiques et du développement qui s’est tenue au palais Al-Yamama. Les participants ont passé en revue certains programmes économiques et adopté les décisions nécessaires.

* Arabie saoudite / Finances  : Seul Okaz fait état d’un rapport économique international démentant les appels de certains à dévaluer le riyal saoudien face au dollar, suite à la baisse des cours du pétrole. Citant des experts saoudiens et du Golfe, Reuters rappelle que l’Arabie dispose des moyens susceptibles de la protéger contre le déficit. Des experts s’attendent à ce que l’Arabie annonce, sous peu, les détail d’un plan stratégique d’adaptation à la baisse des cours du pétrole (Okaz).

* Arabie saoudite / Actions caritatives : La presse annonce que la campagne nationale saoudienne de secours au peuple somalien a inauguré hier à Djibouti un projet pour creuser 22 puits artésiens dans la capitale afin de procurer de l’eau potable aux réfugiés.

Par ailleurs, le Fonds saoudien de développement a signé un mémorandum d’entente avec l’Unicef à Riyad en vertu duquel le Fonds accorde 5 millions de dollars à titre de contributions à l’enseignement des enfants syriens dans le cycle primaire. Plus de 600 mille enfants et 2400 instituteurs et institutrices en profiteront (Al-Hayat).

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 01/12/2015

Haut de page