Presse du 6 & 7 avril 2016

Mots clés  : Arabie / Intérieur / Logement – Arabie / Visite du Roi au Caire – Arabie / Yémen – Syrie / Terrorisme – Liban – Arabie / Sécurité / Intérieur – Arabie / Etats-Unis – Arabie / Pèlerinage – Arabie / Iran / Pèlerinage – Arabie / Grande-Bretagne – Arabie / Intérieur.

Titres Généraux :

Sharq Al Awsat  : * Le sommet saoudo-égyptien ouvre de nouvelles perspectives de coopération.

Okaz  : * Ordre du jour « ouvert » à l’occasion du sommet qui réunit aujourd’hui le Roi et le Président Sissi au Caire.

Al Watan : * Le Caire accueille le Roi Salman ; signature de 14 accords saoudo-égyptiens.

Al Hayat : * Le Roi entame aujourd’hui une visite historique en Egypte.

AL Riyadh : * Le Roi reçoit les ministres de la Jeunesse et du Sport des pays du C.C.G. et passe en revue les relations d’amitié avec le Président de la Chambre des représentants américains.

Al Jazirah  : * Le Prince héritier ouvre son compte sur Twitter.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Arabie saoudite / Intérieur / Logement : Lors d’une audience accordée au ministre du Logement et aux hauts responsables du ministère ainsi qu’aux parties concernées par ce domaine tant dans les secteurs privé que public, le Roi a affirmé qu’il est « résolu à procurer un logement digne à chaque citoyen. C’est notre priorité et c’est un dossier que je suis personnellement. Les résolutions et les règlements adoptés récemment vont dans ce sens ». Il a ajouté que « l’Etat progresse régulièrement sur la voie du développement et de la croissance, tout en restant attaché à sa doctrine pure et en la protégeant. L’Etat a encouragé les investissements dans le secteur du logement et le renforcement du rôle du secteur privé afin qu’il soit un partenaire complémentaire des efforts que déploie le gouvernement en vue d’atteindre cet objectif. Il a également cherché à établir un équilibre entre l’offre et la demande, en incitant les propriétaires terriens à les développer et à les exploiter, de façon à combler les besoins croissants en logements ».

De son côté, le ministre du Logement, Majed Al-Hoqail, a indiqué que le ministère a achevé certains projets et des logements ont été attribués à des bénéficiaires et d’autres sont en cours d’attribution. Il a également souligné l’importance du partenariat avec le secteur privé qui permet d’injecter davantage de logements répondant à toutes sortes de critères. Il a signé une série d’accords avec des sociétés habilitées en Arabie et à l’étranger pour la construction de 180 mille logements dans toutes les régions, en un laps de temps rapide et à des prix adéquats (presse du 06/04).

* Al-Watan du 6 avril cite des sources du ministère selon lesquelles les 180 mille logements seront achevés dans un délai maximum de 36 mois et minimum de 24 mois, par des promoteurs et entrepreneurs locaux et étrangers.

* Al-Riyadh du 6 avril consacre son éditorial au problème du logement et à l’audience accordée par le Roi à une délégation de ce secteur. (…) Il est désormais certain que ce dossier vital et élémentaire, va connaître une solution, grâce à l’impulsion du Roi.

* Arabie saoudite / Visite du Roi au Caire : Des sources au Caire ont révélé à Al-Hayat du 6 avril qu’une délégation du Fonds saoudien de développement se trouve actuellement dans la capitale égyptienne pour nouer des négociations avec les responsables égyptiens et le ministère de la Coopération internationale afin de mettre les dernières touches aux accords et projets à signer en présence du Roi et du Président égyptien. De nombreux projets concernent notamment le développement de la région du Sinaï.

Le Roi et le Président Sissi assisteront à la signature de 24 accords et mémorandums d’entente entre les deux pays, dont 12 MoU sur des projets en Egypte. Les accords englobent le développement du réseau du Sinaï, des complexes agricoles et des complexes résidentiels ainsi que des écoles et des unités médicales (presse du 06/04).

* La presse consacre aujourd’hui ses titres à la visite « historique » du Roi en Egypte. Il aura des entretiens avec le Président Sissi sur les dossiers régionaux et le rôle boquant de l’Iran dans la région.

Le Conseil des ministres égyptien a passé hier en revue les procédures pour l’obtention de prêts bonifiés pour les projets de développement du Sinaï, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars, signés entre le ministère égyptien de la Coopération et le Fonds saoudien de développement lors de la 5ème réunion du Conseil de coordination saoudo-égyptien qui s’est tenu à Riyad le mois dernier. Au nombre de ces projets figure la construction de neuf complexes résidentiels d’une valeur de 120 millions de dollars, un réseau routier d’une valeur de 80 millions de dollars.

Il est également prévu que le Roi prononce un discours devant le Parlement égyptien.

* La presse saoudienne consacre, depuis quelques jours, un important espace éditorial à cette visite ainsi que de nombreux commentaires élogieux qui mettent en exergue l’importance des relations saoudo-égyptiennes, qui profiteront à l’ensemble du monde arabe et permettront de régler les nombreuses crises actuelles. Ils mettent également en valeur les investissements économiques colossaux prévus pour le développement du pays.

* Arabie saoudite / Yémen  : Le porte-parole des Houthis, Mohamed Abdul Salam, a indiqué que « la délégation houthie qui se trouve à Riyad est parvenue à un accord avec les Saoudiens, dans le cadre des ententes préliminaires qui permettront un arrêt total des actes militaires dans le pays et ouvriront des horizons clairs pour débuter le dialogue politique inter-yéménite prévu à la mi-avril au Koweït sous l’égide des Nations unies. Il a été convenu de poursuivre l’apaisement tout au long de la bande frontalière, de cesser les opérations militaires dans certains provinces yéménites, comme premier pas et d’arrêter l’escalade militaire sur les autres fronts, afin de mettre un terme à la guerre et de clore le dossier des détenus, des prisonniers et d’échanger les informations à ce sujet » (Al-Hayat, 06/04).

* La presse de ce jour relaie les déclarations du Président yéménite, qui affirme que la délégation du gouvernement légitime se dirige au Koweït avec l’intention d’instaurer une paix durable qui permettra la construction d’un avenir meilleur pour le nouveau Yémen, la reprise du processus politique et l’achèvement des échéances nationales.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Syrie / Terrorisme : Abdul Rahman Al-Rached intitule sa tribune dans Al-Charq Al-Awsat : « La troisième génération d’organisations terroristes ». Tout en se félicitant de l’étau qui s’est resserré autour de Daech et de ses combattants, de la lutte contre la propagande religieuse et la collecte de fonds au profit de ces organisations terroristes qui a permis de juguler le nombre de nouvelles recrues, le journaliste estime que cela ne signifie pas pour autant que le nombre de sympathisants de Daech ait diminué. Ce sont uniquement ses activités qui ont réduites.

Force est d’admettre que tant que la guerre se poursuivra en Syrie, il restera des enclaves extrémistes qui combattront. « Je n’exclus pas qu’elles reviennent plus tard en force, en raison de la stratégie erronée de la coalition qui ne cible qu’une seule faction ». Les forces de la coalition internationale liquident un seul groupe de terroristes, Daech précisément, en ne faisant rien contre les autres, tels que le Hezbollah libanais ou « assaeb al-haq » irakiens, qui pratiquent des liquidations communautaires similaires à celles de Daech.

Limiter la guerre en Syrie à combattre Daech est une stratégie « de courte vue », qui élargira ultérieurement les luttes terroristes entre les deux communautés, d’une part, en raison de la poursuite de la violence, la solution politique ayant échoué ; et d’autre part, en raison de la volonté d’imposer Assad par la force à la majorité du peuple syrien.

Le commandement des forces de la coalition prétendra que sa mission est limitée en Syrie à combattre Daech et non pas à s’impliquer dans la guerre civile. Or Cette politique aveugle ne peut pas lire la crise de façon claire et perspicace, d’autant que cette crise a une dynamique avec des portées différentes. Même si la coalition éradique tous les membres de Daech, il renaitra de ses cendres si la guerre perdure en l’absence d’un projet politique acceptable qui écarte Bachar Assad, responsable de la mort d’un demi-million de personnes. Un autre Daech émergera en Syrie et ailleurs. L’Irak ne représente-t-il pas un précédent dans ce domaine ?

La coalition doit prendre conscience du danger de sa campagne actuelle qui risque d’aggraver la crise, même si elle réussit à éparpiller les organisations terroristes. Celles-ci vivent au milieu d’un vivier humain de millions de Syriens exilés, où elles peuvent recruter des milliers d’entre eux, d’autant que la campagne de la coalition a laissé les milices étrangères, au Liban, en Irak et au Pakistan, libres, menant leurs guerres contre les autochtones. IL est certain qu’une troisième génération de terroristes, bien plus déterminée, risque d’émerger !

* Liban  : Al-Charq Al-Awsat publie la tribune de Hussein Shobokshi, qui juge qu’il est grand temps désormais d’appliquer la politique de distanciation du Liban, suite aux incidents contre Al-Charq Al-Awsat et contre la chaîne Al-Arabiya, ainsi que les offenses envers l’Arabie et ses intérêts.

Le Liban ne s’est pas inspiré des messages diplomatiques et des campagnes médiatiques mettant en exergue la gravité de la ligne qu’il suit. En gardant le silence sur ces agissements, les Libanais ont permis que leur pays soit pris en otage et que le pouvoir décisionnel devienne belliqueux.

Le Liban est un pays qui exporte désormais le terrorisme et la haine confessionnelle odieuse, alors qu’il était un phare de culture, de sciences et d’affaires.

Compte tenu du soutien de certaines communautés au Hezbollah, force est d’admettre qu’il ne s’agit plus d’un conflit communautaire mais bien libanais par excellence.

Il est logique donc qu’un surcroît de mesures soient prises, qu’il s’agisse de la Saudia, des banques, du filtrage de nombreux Libanais qui se trouvent dans les pays du Golfe, qui soutiennent le Hezbollah ou couvrent ses activités et celles de son allié Michel Aoun, célèbre pour ses déclarations hostiles à l’Arabie. Le Liban a choisi cette voie mais l’Arabie et le monde arabe ne sont pas obligés de supporter cette haine.

* Arabie saoudite / Sécurité / Intérieur : Un officier a été assassiné au Nord-ouest de Riyad. Le meurtre a été revendiqué par Daech (presse du 06/04).

* Arabie saoudite / Etats-Unis  : Le Roi a reçu hier le Président de la Chambre des représentants américains, Paul Ryan, et la délégation qui l’accompagne. Ils ont examiné les sujets d’intérêt commun ainsi que les relations d’amitié bilatérale.

M. Ryan et sa délégation ont également été reçus par le Prince héritier et le vice-Prince héritier. Ils ont examiné les moyens de renforcer les relations entre Riyad et Washington.

* Arabie saoudite / Pèlerinage : Le Prince héritier Mohamed bin Nayef a présidé le haut comité du pèlerinage et a souligné que toute personne tentée de nuire à la sécurité du pèlerinage et à son bon déroulement sera réprimée (presse du 06/04).

* Arabie saoudite / Iran / Pèlerinage : AL-Hayat relaie une information de l’agence de presse iranienne, « Tasnim », selon laquelle Téhéran aurait l’intention d’envoyer une délégation en Arabie, afin d’examiner les nouvelles mesures du pèlerinage. C’est la première visite qu’effectue une délégation de l’un des deux pays depuis que l’Arabie a rompu ses relations diplomatiques avec l’Iran au mois de janvier dernier. Le Président du comité du pèlerinage iranien a indiqué : « Le sort du pèlerinage de cette année sera fixé à l’occasion de cette réunion. Les membres de la délégation attendent toujours leur visa et espèrent une réunion avec le ministre saoudien du Pèlerinage » (Al-Hayat).

* Arabie saoudite / Grande-Bretagne : Le vice-Prince héritier a reçu la délégation du parti conservateur britannique actuellement en visite en Arabie (presse du 06/04).

* Arabie saoudite / Intérieur : Le Prince héritier a parrainé hier le lancement de l’exercice des forces d’urgence spéciales au centre du Prince Nayef pour les opérations spéciales et les applications avancées dans la région de Dorma.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 07/04/2016

Haut de page