Presse du 8 décembre 2015

Mots clés : Conseil des ministres – Syrie / Conférence de l’opposition à Riyad – France / Cop 21 – Arabie / Etats-Unis – Arabie / Nucléaire – C.C.E.A.G. / Fiscalité – Arabie / Emplois.

Titres Généraux  :

Al Watan : * Arabie : 49.3% des universitaires sont des chômeurs.

AL Riyadh  : * Le Conseil des ministres souhaite que le sommet du Golfe permette la concrétisation des aspirations des peuples de la région.

Al Hayat : * La conférence de Riyad cherche à unifier les rangs de l’opposition syrienne.

Al Jazirah : * Le Royaume confirme son souci d’aboutir à un règlement politique de la crise syrienne.

Sharq Al Awsat  : * La conférence de Riyad débute aujourd’hui. L’Arabie : La solution en Syrie est politique.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Conseil des ministres : Le Roi a présidé la réunion du Conseil des ministres qui s’est tenue au palais Al-Yamama à Riyad et a informé les ministres des résultats de ses entretiens avec le Roi Juan Carlos.

Les ministres ont souhaité la bienvenue aux Chefs d’Etats du C.C.G., à l’occasion de la tenue du 36ème sommet : ils espèrent que ces rencontres permettront un surcroît d’actions communes et la concrétisation des aspirations et des espoirs des populations de la région.

Ils ont ensuite passé en revue les derniers développements régionaux et internationaux et les résultats des réunions et des consultations régionales et internationales pertinentes. Ainsi, l’Arabie a confirmé à l’occasion de la 20ème conférence des parties signataires du traité de non-prolifération des armes chimiques à La Haye, l’importance de la mise en œuvre des accords relatifs à la prohibition des armes chimiques, des produits dangereux et l’importance du renforcement de la coopération internationale. L’Arabie s’est félicitée de l’adoption de la résolution onusienne 2235 de 2015 stipulant la formation d’une commission mixte entre l’organisation et les Nations unies pour enquêter sur l’utilisation des armes chimiques en Syrie, en confirmant les clauses de la résolution 2209 qui condamne l’utilisation desdits produits en Syrie.

Le Conseil des ministres a confirmé une fois de plus les appels lancés par l’Arabie à l’occasion de la Cop21 à Paris : il est important de coopérer pour lancer une initiative relative aux recherches et aux études sur l’énergie propre et d’encourager et d’augmenter les investissements dans ces domaines. Les secteurs public et privé doivent y participer, échanger les expériences et coopérer afin de bâtir une capacité d’innovation à travers le monde, pour améliorer le niveau de vie au plan international, augmenter l’ambition au plan local, et atteindre les objectifs de l’énergie propre au fil du temps.

Le conseil a salué le communiqué publié à l’issue de la tenue du conseil de coordination saoudo-égyptien à Riyad, co-présidé par le vice-Prince héritier et par le Premier ministre égyptien.

Les ministres ont pris connaissance des résultats de la participation de l’Arabie, représentée par le centre du Roi Salman pour les secours et les actions humanitaires, à la 6ème conférence annuelle sur le partenariat efficace et l’échange d’informations en vue « d’une action humanitaire meilleure », qui s’est tenue au Koweït .

Le Conseil des ministres a rappelé que l’Arabie est soucieuse de régler la crise syrienne politiquement, et a satisfait la demande de la majorité des membres du groupe « Vienne 2 », en accueillant la conférence de l’opposition syrienne, toutes tendances et courants confondus.

Il a dénoncé l’attentat terroriste perpétré contre le gouverneur d’Aden : c’est un crime qui s’ajoute à la série des crimes terroristes contre le peuple yéménite. L’Arabie souhaite que le Yémen puisse recouvrer la sécurité et la stabilité.

Il a dénoncé les attentats perpétrés au Tchad et celui commis aux Etats-Unis à San Bernardino : il est important d’intensifier les efforts internationaux pour lutter contre ce fléau dangereux que dénient toutes les religions divines, les chartes et lois internationales.

Par ailleurs, le Conseil des ministres a mandaté la Ka-Care d’examiner avec l’Afrique du Sud et l’Espagne des projets d’accords dans le domaine de la coopération pour les utilisations pacifiques de l’énergie atomique.

* Syrie / Conférence de l’opposition à Riyad  : Toute la presse annonce dans ses titres le début de la conférence de l’opposition syrienne et y consacre également des articles factuels, mais pas de commentaires.

* Arabie saoudite / Russie : Le MAE russe a annoncé hier que le ministre Lavrov a eu des entretiens téléphoniques avec ses homologues saoudien et iranien au sujet de la crise syrienne.

Lavrov a exprimé son soutien à la présence du plus grand nombre de représentants de l’opposition syrienne lors de la réunion de Riyad afin d’aider l’émissaire onusien à former une délégation unifiée. Les deux ministres ont également passé en revue des plans d’action dans le cadre du groupe international de soutien à la Syrie, y compris l’organisation d’une nouvelle réunion pour traiter les dossiers en suspens, notamment la formation d’une liste d’organisation terroristes sur le territoire syrien.

* Dans Al-Hayat, Randa Takkieddine indique que le MAEDI français accueillera une réunion ministérielle sur la Syrie, après la réunion de l’opposition à Riyad et avant les réunions de New York prévues le 18 décembre.
Des MAE, dont les pays ont des vues convergentes sur le dossier syrien, participeront à la réunion, en vue de coordonner et de renforcer leurs positions et mettre des conditions à la vision de John Kerry concernant l’accélération du lancement des négociations avec la Russie à tout prix.

Paris accorde une importance particulière à la conférence de Riyad qui est la première à réunir les opposants de l’étranger, avec la coalition et l’opposition interne. La très large participation lui confère une crédibilité certaine. Paris estime que le problème des Etats-Unis découle de l’absence de stratégie sur la crise syrienne.

Les milieux français considèrent que les Etats-Unis envisagent l’opposition syrienne comme une carte de négociations avec la Russie dans le processus politique ultérieur. Paris estime que Kerry veut s’adresser rapidement au Conseil de sécurité afin d’entamer les négociations avec Moscou le mois prochain. Il est convaincu qu’en débutant le processus politique, les Russes bénéficieront d’un cadre qui leur permettra de couvrir l’éventuelle renonciation à Assad et d’exercer des pressions sur l’Iran pour l’abandonner. Selon les milieux français cette conviction de Kerry pourrait expliquer ses positions molles (Al-Hayat).

II - AUTRES INFORMATIONS

* France / Cop 21 : Al-Charq Al-Awsat relaie une dépêche de l’AFP relative à la semaine décisive qui débute aujourd’hui pour l’avenir de la planète. C’est au tour des ministres de prendre le relais des négociations internationales, dans leur phase la plus complexe et de parvenir à un accord sur les points litigieux. Ils ont cinq jours pour conclure. Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, a mis en garde contre « une catastrophe climatique qui nous guette ».

* Arabie saoudite / Etats-Unis : Le Prince héritier et le vice-Prince héritier ont successivement reçu hier le chef du Centcom américain, le Général Austin. Ils ont évoqué les sujets d’intérêt commun et la coopération bilatérale.

* Arabie saoudite / Nucléaire : Selon un court article paru dans Al-Charq Al-Awsat, l’Arabie a l’intention d’acquérir l’énergie nucléaire et renouvelable afin de l’utiliser à des fins pacifiques, en intensifiant ses pourparlers dans le but de conclure certains accords sur ce sujet avec des pays avancés ayant une solide expérience en la matière, tout en confirmant son respect du TNP.

Le Conseil des ministres a donné hier son accord à la KACST pour négocier avec l’Afrique du Sud et l’Espagne un projet de coopération dans le domaine des utilisations pacifiques de l’énergie nucléaire.

Selon Fahd Al-Roueily, ministre délégué et directeur général de la direction des ONG, cette orientation saoudienne n’est pas nouvelle et garantit la qualité de l’économie et sa stabilité et elle contribue à la mise en place d’une économie durable. (…) L’Arabie dispose d’atouts importants qui lui permettent d’être un Etat pionnier dans le secteur de l’industrie de l’énergie nucléaire et renouvelable. Elle a les ressources humaines et les compétences nécessaires dans ses universités et parmi ses étudiants boursiers, ainsi que les ressources financières et matérielles requises (Al-Charq Al-Awsat).

* C.C.E.A.G. / Fiscalité : Selon le sous-secrétaire au ministère émirien des Finances, Youness Hajji Al-Khouri, les pays du Golfe se sont entendus sur les principaux sujets pour la mise en œuvre de la TVA dans la région. Cette entente, précise-t-il, est intervenue lors d’une récente réunion des représentants des ministères des Finances. L’imposition de la TVA sera l’une des réformes économiques importantes au sein du C.C.G. où les règlements fiscaux sont extrêmement limités.

L’effondrement des cours du pétrole a affaibli les revenus des gouvernements, ce qui les contraint à trouver de nouvelles sources de revenus.

La taxe, ajoute Al-Khouri, sera appliquée d’ici trois ans. L’assistance médicale, l’enseignement, les prestations sociales, 94 produits alimentaires en seront exemptés (Al-Hayat, Al-Charq Al-Awsat .

* Arabie saoudite / Emplois : Selon les résultats d’une enquête menée par la direction des statiques publiques et des informations, 49.3% des universitaires saoudiens sont au chômage.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 08/12/2015

Haut de page