Presse du 9 & 10 décembre 2015

Mots clés : Arabie / Conférence de l’opposition syrienne – Arabie / 36ème sommet du C.C.E.A.G. – Arabie / Etats-Unis – Arabie / Grande-Bretagne – Europe / Fanatisme – Arabie / Forum économique de Riyad – Arabie / Energie – Arabie / Elections municipales.

Titres Généraux :

Okaz  : * Le Roi préside la sommet de la décision, de la fermeté et du destin.

Al Watan  : * Le Roi au sommet du C.C.G. : Les citoyens du Golfe aspirent à un surcroît de réalisations dans leur vie quotidienne.

Al Hayat  : * Le Roi appelle à la protection des Etats du Golfe contre les erreurs étrangères.

AL Riyadh : * Le Roi a ouvert le « sommet de Riyad » et confirme que, compte tenu des circonstances que traverse la région, la solidarité est un impératif pour protéger les pays du C.C.G.

Al Jazirah  : * Le Roi : Nous œuvrons afin d’épargner à nos pays les conflits régionaux, et d’y instaurer la stabilité.

Sharq Al Awsat : * Conférence de Riyad : l’opposition syrienne s’entend sur un « document de solution politique ».

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Arabie saoudite / Conférence de l’opposition syrienne : Plus d’une centaine d’opposants syriens, appartenant à des factions militaires et politiques, se réunissent à Riyad et chercheront à parvenir à un « document commun », qu’ils présenteront aux représentants du régime syrien, lors d’une rencontre prévue avec eux ultérieurement, afin de parvenir à un règlement définitif du bain de sang en Syrie.
Toutes les capitales internationales ont les yeux braqués sur Riyad, attendant les résultats de cette réunion de l’opposition syrienne.

Les contacts se sont intensifiés hier entre les pôles de l’opposition syrienne et les représentants du groupe des « amis de la Syrie » afin de parvenir à une entente commune entre la délégation de la « coalition nationale » et le « comité de coordination » pour l’adoption d’un document de déclaration de principes communs et de former une délégation unique (presse du 09/12).

* Le MAE saoudien a diffusé hier un communiqué indiquant que le ministre Adel Al-Jubair, a assisté à l’ouverture de la réunion, a souhaité la bienvenue aux participants et a ensuite quitté la salle.

Selon la presse de ce jour, citant une source fiable, il semblerait que l’opposition syrienne se soit mise d’accord sur une formule définitive du document de solution politique en Syrie. Ladite source ajoute que « l’opposition s’est entendue sur l’essentiel du document. Les termes de ce document figureront dans le communiqué final qui devrait être diffusé aujourd’hui. Toutefois, l’opposition a reporté le débat sur les noms des membres de la délégation qui mènera des négociations avec le régime à jeudi, en raison de différends entre les factions à ce sujet. Il a été convenu que les membres du groupe de négociations n’auront pas le droit de candidater au comité transitoire du régime ».

Le communiqué, ajoute la source, détaillera la position des participants à la conférence, confirmera l’unité territoriale de la Syrie et la formation d’un comité du pouvoir multilatéral et technocrate, la souveraineté de la Syrie et la détermination à lutter contre le terrorisme. La conférence diffusera un communiqué clair selon lequel Bachar Assad n’a pas de rôle à jouer durant la transition ou après. La lutte contre le terrorisme, en particulier celui de l’Etat syrien, fera l’objet d’une clause particulière. Les forces de l’opposition ont également refusé la présence de milices étrangères armées au sein de l’Etat et expulseront les combattants étrangers.

Selon une source s’adressant à Al-Hayat, le communiqué final inclut un résumé des constantes nationales et la position de l’opposition vis-à-vis de la solution politique et les phases de négociations et de transition. Il inclura une condamnation des attaques russes contre le peuple syrien, et la nécessité de former une équipe de négociateurs qui se rendra à la table des négociations selon une vision unifiée.

* Arabie saoudite / Sommet du C.C.E.A.G. : Les chefs des pays membres du C.C.G. se réunissent les 9 et 10 décembre à Riyad pour leur 36ème sommet afin de tenter de « combler le fossé entre eux vis-à-vis de nombreux dossiers stratégiques : la Syrie, le Yémen, l’union du Golfe, et la complémentarité sur de nombreux autres dossiers. Ils s’emploieront à concrétiser les espoirs de leurs populations » (presse du 09/12).

* La presse relaie le discours du Roi à l’occasion de l’ouverture du sommet : Notre région traverse des circonstances, des défis et des ambitions extrêmement complexes, qui doivent nous pousser à conjuguer nos efforts et à œuvrer ensemble afin de protéger nos pays contre les dangers externes, à tendre la main à nos frères afin qu’ils retrouvent sécurité et stabilité. Il faut faire face aux défis que doit relever le monde arabe et résoudre ses problèmes, en priorité la cause palestinienne et le recouvrement des droits légitimes du peuple palestinien à la formation d’un Etat indépendant ayant Jérusalem pour capitale.

S’agissant du Yémen, les pays de la coalition sont soucieux de rétablir la sécurité et la stabilité dans ce pays, sous le commandement de son gouvernement légitime. Les pays du C.C.G. soutiennent la solution pacifique afin que le Yémen réussisse à surmonter sa crise et retrouve le chemin de la reconstruction et du développement.
L’Arabie accueille actuellement l’opposition syrienne afin de la soutenir dans la recherche d’une solution politique qui garantira l’unité territoriale du pays conformément aux résolutions de Genève-1.

La communauté internationale assume une responsabilité commune de lutte contre le fanatisme et le terrorisme et son éradication, quelle qu’en soit la source. L’Arabie a déployé des efforts importants dans ce sens et poursuivra ses efforts de coopération et de coordination avec les pays frères et amis dans ce but. Nous confirmons que le terrorisme n’a pas de religion. L’Islam, religion de modération et de juste-milieu, le rejette et le hait.

Notre rencontre a lieu aujourd’hui, 35 ans après la formation du C.C.G. C’est le moment propice pour évaluer les réalisations et envisager l’avenir. Nos concitoyens aspirent à davantage de réalisations qui concernent leur vie quotidienne.

Nous sommes confiants que nous déploierons tous les efforts nécessaires pour parvenir à des résultats concrets afin de renforcer le processus de coopération et de coordination entre nos Etats, améliorer la place internationale du Conseil, mettre en place un environnement socio-économique qui conforte le bien-être et la prospérité de nos citoyens, œuvrer selon une politique étrangère efficace qui épargne à nos pays les conflits régionaux, contribue au rétablissement de la sécurité et de la stabilité dans les pays voisins et permet de parachever la construction d’un système commun de défense et de sécurité, afin de préserver les intérêts de nos pays, de nos peuples et leurs acquis.

* La presse relaie également des extraits des diverses interventions. Ainsi le Secrétaire général du C.C.E. juge que « les évènements de la région nécessitent éveil et action sérieuse ». L’Emir du Qatar a, quant à lui, appelé les Arabes à mettre fin à la crise syrienne et fait l’éloge du soutien de Riyad à la conférence de l’opposition syrienne.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / Etats-Unis : Le vice-Prince héritier a reçu hier un appel téléphonique de John Kerry. Ils ont évoqué la coopération bilatérale et les derniers développements au Moyen-Orient (presse du 09/12).

* Arabie saoudite / Grande-Bretagne : Le vice-Prince héritier s’est entretenu au téléphone avec le ministre britannique de la Défense et a évoqué avec lui la coopération notamment en matière de défense.

* Europe / Fanatisme  : Daoud Al-Charayan évoque dans sa tribune dans Al-Hayat le vote aujourd’hui de la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires internes au Parlement européen, d’une résolution relative à l’enregistrement des données des passagers.

Certains juristes occidentaux ont qualifié cette loi de « violation flagrante des Droits essentiels des citoyens ». Pourtant, nul ne s’est enquis des violations flagrantes perpétrées par certaines ambassades occidentales envers des Arabes désireux d’obtenir un visa Schengen, en commençant par les relevés bancaires, jusqu’aux moindres détails de la vie personnelle. L’ambassade américaine va même jusqu’à exiger le nom de la tribu à laquelle appartient le demandeur d’un visa.

Force est d’admettre que ce comportement abusif dans la collecte d’informations sur les individus –en dépit de son inutilité- va décupler la colère des Arabes et des Musulmans qui se sentent victimes d’une sanction collective.

Il est incontestable que Daech a contraint les Etats européens à une réaction de colère et les a incités à renoncer à leurs valeurs de liberté, de justice, de protection des Droits de l’Homme. Mais ces sanctions collectives démontrent que Daech a réussi à entraîner l’Occident dans sa barbarie, dans sa tyrannie et dans son monde obscurantiste.

* Arabie saoudite / Forum économique de Riyad : C’est le 8 décembre qu’ont débuté à Riyad les réunions de la 7ème édition du forum économique de Riyad, sous le patronage du Roi Salman. C’est le ministre du Commerce et de l’Industrie, Dr Tawfiq Al-RAbiea, qui a ouvert le forum et qui indique notamment dans son discours d’ouverture que « l’Arabie adoptera toutes les politiques économiques équilibrées qui s’adaptent aux développements actuels et aux défis économiques mondiaux. Les réformes qui ont pour objectif de renforcer la compétence de l’économie nationale se poursuivent, par une diversification des sources de revenus et en augmentant sa capacité à faire face aux défis. L’Etat poursuit ses plans de développement et la réalisation de grands projets qui satisfont les exigences de développement et contribuent à accélérer l’économie. Il a modernisé les règlements et les législations et a simplifié et facilité les procédures de façon à augmenter l’attractivité et l’efficacité du milieu des affaires (presse du 09/12).

* La presse de ce jour révèle que les diverses séquences du forum économique ont particulièrement mis l’accent sur la nécessité pour l’Arabie, de procurer l’énergie alternative et renouvelable pour couvrir ses besoins croissants, évalués à environ 4,4% par an jusqu’en 2035. Il faut donc 350 millions de tonnes équivalantes au pétrole par an.

Selon une étude débattue hier, il est essentiel d’élaborer une stratégie nationale pour implanter l’énergie alternative et renouvelable afin de préserver la sécurité énergétique en Arabie à long terme. Ladite étude préconise l’adoption d’une feuille de route pour la mise en œuvre de la stratégie en incitant le secteur privé à y contribuer.

L’étude tire la sonnette d’alarme de l’augmentation de la consommation de l’énergie traditionnelle en Arabie, qui compte sur le pétrole, représentant 85% de l’ensemble des revenus de l’exportation. Il est important que l’Etat agisse pour régler le problème de la durabilité du secteur de l’énergie en recourant au développement et au déploiement du secteur de l’énergie alternative et renouvelable. Il faut, toujours selon l’étude, 10 à 17 gigawatts d’énergie renouvelable et alternative d’ici 2025, soit 4 à 12 milliards de dollars.

Le forum a également mis l’accent sur la technologie des informations en tant que moteur et incitatif du développement, en encourageant la transformation vers une économie de connaissances et de savoir. La contribution du secteur de la technologie des informations au PNB demeure faible, équivalant à 1% uniquement.

* Arabie saoudite / Energie : Aramco a signé à Djedda avec six parties saoudiennes et internationales un contrat pour l’ouverture d’une « académie nationale de l’énergie ». Son but est de diplômer une élite spécialisée et compétente de jeunes saoudiens, capables de travailler dans le secteur de l’énergie, qui connait actuellement un développement accéléré et constant.

Cette Académie proposera des programmes de formation dans les domaines de l’énergie, des machines sensibles, de la mécanique, de l’énergie renouvelable, de l’énergie nucléaire, de la compétence énergétique, ainsi que dans les secteurs de l’opération, de la fabrication et de la production (Al-Charq Al-Awsat, 09/12).

* Arabie saoudite / Elections municipales  : Les journaux saoudiens publient une page de publicité diffusée par le gouvernement à l’occasion des élections municipales qui débutent samedi 12 décembre de 8 h à 17 heures. « Votre conseil municipal sous une nouvelle forme. Des prérogatives plus importantes, à vous donc de choisir le candidat le plus compétent. Soyez un maillon du développement ».
On trouve également quelques encarts publicitaires publiés par des candidats, incitant discrètement les électeurs à voter en leur faveur.

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 10/12/2015

Haut de page