Presse du 9 février 2016

Mots clés : Conseil des ministres – Arabie / Etats-Unis – Arabie / Militaire – Arabie / Militaire / Tonnerre du nord – Arabie / Intérieur –Arabie / U.E. – Arabie / Sécurité – Arabie / Femmes / Conseils municipaux.

Titres Généraux :

Al Jazirah  : * L’Arabie a offert 780 millions de dollars aux réfugiés syriens.

Al Watan : * Trois milliards de riyals d’aides saoudiennes apportées aux Syriens.

Al Hayat : * Les Nations unies accusent le gouvernement syrien de génocide.

AL Riyadh : * Le Conseil des ministres salue le souci du Roi de préserver l’unité des rangs, la sécurité et la paix dans la région.

Sharq Al Awsat : * Arabie : Nous sommes prêts à la guerre au sol en Syrie.

Okaz  : * Explosion d’une voiture à Riyad et Daech revendique la responsabilité.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Conseil des ministres : Le Roi a présidé la réunion du Conseil des ministres qui s’est tenue hier au palais Al-Yamama. Il a informé les ministres de la teneur du message adressé à l’Emir du Koweït, et des messages reçus du Roi du Maroc et de l’Emir du Qatar, ainsi que des résultats des audiences accordées au ministre allemand des Affaires étrangères et au Président de la commission des Affaires étrangères au Parlement européen.

Les ministres ont salué le discours du Roi à l’occasion de l’audience accordée aux hôtes du festival de Janadriyah : il y confirme son souci de voir régner la paix et la sécurité dans la région, son appel à la coopération pour lutter contre la pauvreté et l’ignorance et souligne que l’Islam est une religion de justice, de modération et de miséricorde.

Les ministres ont remercié le Président soudanais Bachir qui a salué le rôle que joue l’Arabie en Afrique, ses initiatives généreuses dans tous les pays africains et les efforts qu’elle déploie pour assainir les relations entre l’Egypte et le Soudan.

Le Royaume a remercié la Grande-Bretagne et les organisateurs de la 4ème conférence des pays donateurs à la Syrie qui s’est tenue à Londres. L’Arabie a offert cent millions de dollars supplémentaires, qui s’ajoutent aux cent millions promis lors de la conférence du Koweït. L’Arabie, convaincue de la nécessité d’aider les Syriens et fidèle à ses engagements, a ainsi accordé plus de 780 millions de dollars, versés en Syrie et aux pays voisins qui accueillent les réfugiés syriens.

Les ministres se sont félicités du communiqué des ministres des Affaires étrangères de la coalition internationale de lutte contre Daech, à l’issue de leur réunion à Rome.
Le Conseil des ministres a confirmé que tant les maternelles (3 à 6 ans) que les garderies(de 1 mois à 3 ans) tombent sous la tutelle du ministère de l’Education.

* Arabie saoudite / Etats-Unis : Le Secrétaire au Département américain a eu deux réunions avec son homologue saoudien, Adel Al-Jubair, à Washington, portant essentiellement sur la situation en Syrie et la sécurité régionale. La partie américaine a mis l’accent sur la coordination des positions saoudo-américaines dans les négociations sur la Syrie et l’accélération des aides humanitaires ainsi que le renforcement de la sécurité dans le Golfe.

Un responsable américain a indiqué à Al-Hayat, que les rencontres successives de Kerry, qui ont débuté dans la nuit de dimanche à lundi, ont été suivies par une réunion au Département d’Etat « reflétant les relations solides et historiques. Les deux pays travaillent de près sur de nombreuses crises, au Yémen, dans la lutte contre le fanatisme et le règlement de la crise politique et humanitaire en Syrie ».

D’autres sources ont indiqué que « la réunion a porté sur l’accélération des aides humanitaires en Syrie, la coordination dans le cadre de la reprise des négociations et le cessez-le-feu, en coordination avec la Russie ».

Ces réunions précèdent la conférence ministérielle du groupe international de soutien à la Syrie, prévue à Munich à la fin de la semaine.

Kerry a précisé que « nous avons évoqué la nécessité d’agir sur plus d’un dossier. Il faut que le groupe de soutien apporte toutes les aides humanitaires et parvienne à un cessez-le-feu. Nous avons également évoqué le Yémen, l’initiative de paix arabe et la solution des deux Etats ». Kerry a espéré participer, au cours des prochaines semaines à des négociations pour mettre fin au confit yéménite et a remercié le Roi pour les efforts que déploie l’Arabie dans le cadre de la coalition contre Daech et pour sa disposition à envoyer des troupes au sol en Syrie (Al-Hayat).

Selon Al-Charq Al-Awsat, Al-Jubair a précisé que les détails de la participation au sol en Syrie de l’Arabie sont tributaires de négociations entre les experts.

* Arabie saoudite / Militaire : A la veille de la conférence des ministres de la Défense des pays participant à la coalition internationale de lutte antiterroriste à Bruxelles, le Général Assiri a confirmé hier que l’Arabie est prête à une guerre au sol en Syrie. L’Arabie est résolue à vaincre Daech et est désormais tout à fait prête. L’Arabie, a-t-il ajouté, va mener l’exercice « tonnerre du nord », auquel participeront 21 pays arabes et islamiques. Lorsque les pays sentiront que l’action est coordonnée et organisée, les résultats de l’exercice seront positifs.

La position saoudienne décrétée par le pouvoir saoudien, s’explique par le fait que l’Arabie a été largement lésée par Daech. Aucun pays de la région n’en a autant pâti, qu’il s’agisse des attaques contre les mosquées, aux frontières nord et contre les forces de sécurité. L’Arabie opère dans le cadre de la coalition et non pas seule, tant au Yémen qu’en Syrie.

* Arabie saoudite / Militaire / Tempête du Nord : Selon les analyses stratégiques, les menaces contre les pays du Golfe proviennent du Nord, après que l’Iran ait réussi à occuper l’Irak et à en modifier la composition démographique. Il a utilisé, pour la première fois, une tentacule militaire pour s’ingérer dans les pays voisins.

Les manœuvres « tonnerre du nord » qui débuteront au cours des prochains jours sont un message clair à l’Iran et aux pays voisins, selon lequel toute mauvaise intention sera gérée très fermement. Elles ont, selon un analyste stratégique, le Général Ibrahim Al Merhi, trois objectifs : préserver la sécurité du Golfe, arabe et islamique ; améliorer la disposition aux combats ; et enfin, coordonner les opérations communes. Ce sont les manœuvres les plus importantes depuis 5 décennies compte tenu des pays participants, du nombre d’officiers et de militaires et des techniques modernes utilisées. C’est une occasion propice pour mettre en œuvre la coalition militaire islamique et le bureau mixte. Il a nié tout lien entre ces manœuvres et la récente annonce de l’Arabie relative à une éventuelle intervention militaire au sol en Syrie (Al-Hayat).

* Tareq Al-Homaid évoque dans sa tribune dans Al-Charq Al-Awsat l’intervention terrestre en Syrie et sollicite dans son article davantage de détails à ce sujet : quelle est la portée de cette initiative ? Quel est son but ? Quid de l’avenir d’Assad et des agissements russes en Syrie ?

Mais force est de reconnaître que l’Arabie ne prend jamais de mesures précipitées et ne déclare pas de guerre injustifiée.

La guerre est déclarée dans cette région du monde depuis 1979. Celui qui ne la voit pas souffre d’un réel déséquilibre. « L’Iran nous menace en Irak, en Syrie, au Liban, au Yémen et à Bahreïn. Elle a des milices partout et se flatte d’occuper quatre capitales arabes. C’est l’Iran qui a déclaré la guerre depuis la maudite révolution de Khomeiny ».

La question essentielle qui se pose est de savoir pourquoi ne pas entreprendre une véritable action diplomatique arabe, voire une intifada, pour savoir qui est avec l’Arabie et qui est contre dans le dossier syrien ? Quid de l’Egypte, du Qatar, de la Turquie et de la Jordanie ? Pourquoi les mobiles de l’intervention arabe au sol ne sont pas détaillés ? Est-ce une initiative ou une partie d’un plan béni par la communauté internationale ? Quid de la confrontation avec l’Iran et la Russie ? Ce sont des explications qui écarteront les sceptiques, conforteront les partisans et permettront de contenir les adversaires.

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / Intérieur : Le vice-Prince héritier a présidé la réunion du Conseil des affaires économiques et du développement. Les participants ont écouté un rapport du Président de la bourse, ainsi que des rapports du ministère de l’Economie et des Finances sur le taux record d’augmentation du coût de la vie dans le pays.

* Arabie saoudite / U.E. : Le Roi a reçu hier une délégation parlementaire européenne avec qui il a examiné les perspectives de coopération.

* Arabie saoudite / Sécurité : Le porte-parole de la police de Riyad a indiqué qu’un citoyen a révélé que son véhicule a explosé alors qu’il était garé devant son domicile dans le quartier Al-Aziziah à Riyadh. C’est Daech qui a revendiqué la responsabilité de l’explosion sur le site Télégramme.

* Arabie saoudite / Femmes / Conseils municipaux  : Dans sa tribune dans Al-Watan, Quinan Al-Ghamdi s’en prend au ministre des Affaires rurales et municipales et lui demande à quel texte il s’est référé pour enfermer les femmes élues aux conseils municipaux dans des « cages » ?

Le ministre n’a pas réalisé que ces femmes apparaissent à la télévision et font partie de nombreux conseils. Ce sont des doyennes de facultés, membres de clubs littéraires mixtes, d’éminentes personnalités de la société saoudienne.

« Nous n’avons jamais entendu parler d’un problème causé par des hommes et des femmes assis côte-à-côte autour d’une même table. Ce sont des gens mûrs et respectables, des pères et des mères, qui savent pertinemment que la mixité n’est pas illicite. Elle existe dans les centres commerciaux, dans les hôpitaux, dans les aéroports, les avions, les rues, les expositions et en particulier dans les lieux saints.
Ce terme de « mixité » est l’invention du courant de la sahwa, avant lequel les gens vivaient en toute concorde et harmonie. Ce courant est venu bouleverser les règles sociales au point que les gens d’une même famille ne se connaissaient plus. Il a inventé la corruption morale entre les deux sexes, le mensonge et la duplicité et a dépouillé la religion de sa grande valeur profonde.

Le ministre des Affaires rurales est un exécutant. Le législation est attribuée au Conseil des ministres qui prend les décisions après consultation du Conseil de la Choura. Aurait-il donc adopté une décision, à l’insu de tous, prohibant la mixité ? Pourquoi n’inclut-elle que les conseils municipaux ? Ou alors le ministre s’est arrogé cette prérogative et dans ce cas pourquoi ne les a-t-il pas empêché de participer aux élections ? Pourquoi avoir nommé des femmes aux côtés des élues ? Pourquoi toutes ces contradictions ? Est-il un mufti ou un ministre des affaires municipales ? Pourquoi a-t-il entraîné tout le pays dans ce dilemme qui porte préjudice au Royaume, voire à l’Islam ? »

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 09/02/2016

Haut de page