Presse du 9 novembre 2015

Mots clés  : Sommet ASPA – Arabie / Etats-Unis – Arabie / Italie – Arabie / Emploi – Arabie / Tourisme – C.C.E.A.G. / Finances.

Titres Généraux :

AL Riyadh : * Des dossiers politiques et économiques importants au menu du sommet ASPA, demain à Riyad.

Sharq Al Awsat : * Le sommet de Riyad : insistance arabe sur la Syrie et le Yémen et insistance latine sur les îles Malouines.

Okaz  : * Le Yémen, la Syrie, la double imposition, le développement durable au menu du sommet ASPA demain.

Al Hayat : * Le ministère saoudien du Travail met en garde contre le licenciement arbitraire des Saoudiens en exploitant la faille du code du travail et menace de sanctions.

Al Jazirah : * Le Prince héritier reçoit le Premier ministre italien et examine avec lui les développements régionaux et le renforcement de la coopération.

Al Watan  : * Coopération saoudo-américaine dans le domaine de l’audit financier.

I - INFORMATIONS PRIORITAIRES

* Sommet ASPA : Les travaux du 4ème sommet ASPA devraient débuter demain à Riyad, en présence de 14 Rois, Présidents, Emirs de pays arabes et 5 Présidents d’Amérique latine. Le but de ce sommet, convié par le Roi Salman, est d’approfondir la coopération politique, économique, sociale et culturelle entre les deux bords.

Le directeur des Amériques au MAE saoudien, l’ambassadeur Ibrahim Muhieddine, a indiqué que le sommet adoptera la déclaration de Riyad, ainsi que le communiqué de clôture qui comprendra un résumé des principaux dossiers inscrits à l’ordre du jour. Celui-ci inclura notamment des dossiers politiques intéressant le monde arabe, en priorité la cause palestinienne, les développements en Syrie, au Yémen, en Libye, et d’autres qui intéressent le monde sud-américain, notamment les îles Malouines disputées par l’Argentine et la Grande-Bretagne, ainsi que les dettes et l’économie.

Un diplomate arabe a jugé que le niveau de préparation du sommet est extrêmement important. On note une demande unanime d’assurer la protection internationale du peuple palestinien. Les pays participants ont également insisté sur la nécessité de régler la crise syrienne par les voies pacifiques, ainsi que yéménite et libyenne, en encourageant les parties au dialogue, en réagissant favorablement aux propositions de l’émissaire onusien. La source ajoute que la lutte contre le terrorisme a été largement évoquée. La priorité doit être accordée à l’enracinement du principe de coopération et d’échanges d’informations. Les deux bords se sont également mis d’accord sur certains sujets de coopération économique, ainsi que culturelle.

* 4ème forum des hommes d’affaires d’ASPA : C’est le ministre saoudien des Finances, Dr Ibrahim Al-Assaf, qui a ouvert hier le 4ème forum des hommes d’affaires d’ASPA, par une allocution dans laquelle il indique notamment que le Roi a recommandé de poursuivre le programme de réformes économiques et de permettre aux grandes sociétés internationales d’investir directement sur le marché saoudien. L’économie saoudienne, soutenue par le secteur privé, enregistre une croissance continue et vitale, compte tenu des nombreuses opportunités d’investissements dans divers domaines, notamment l’énergie et les industries de transformation.

Bien que la coopération bilatérale ait enregistré des progrès considérables, il n’en demeure pas moins qu’elle n’a pas atteint le niveau espéré par tous, notamment dans les domaines commerciaux et d’investissements. (…) Nous aspirons tous à des résultats tangibles qui permettront de renforcer la coopération et la coordination entre les secteurs d’affaires des deux mondes.

Le forum a notamment décidé la création d’une société privée mixte pour le transport maritime et une autre pour les services logistiques entre les pays de l’ASPA. Il a également recommandé l’augmentation des vols directs entre les pays arabes et l’Amérique du Sud, la facilitation de la délivrance de visas de travail et de tourisme, ainsi que l’amélioration de la représentativité commerciale réciproque entre les deux mondes, la formation de conseils d’affaires bilatéraux, l’accélération de la libération du commerce, la mise en place d’un climat favorable à l’encouragement et la garantie des investissements afin d’éviter la double imposition.

* La presse cite également le Secrétaire général adjoint de la Ligue arabe, l’ambassadeur Ahmed ben Hali, qui indique que les débats entre les deux blocs ont débuté depuis six mois et il existe de nombreux points de convergence, notamment s’agissant du soutien aux causes arabes.

(…) Il existe cinq points qui font encore l’objet de concertations avec la partie sud-américaine, notamment une demande faite aux pays arabes de soutenir les pays d’Amérique du Sud dans le domaine des sociétés multilatérales dont ils subissent les pressions considérables.

Il y aura une coordination arabo-latine notamment sur certains dossiers internationaux, tels que le climat, le nouvel ordre économique, d’autant que la baisse des prix du pétrole affecte des pays tels que le Venezuela. Il faut donc des efforts communs pour relancer la dynamique de l’économie mondiale et adopter des prix convenables.

S’agissant des pratiques iraniennes dans la région, Bin Hali a indiqué que l’Iran est un pays voisin, qui doit être un élément d’apaisement et de stabilité.

S’agissant des armes nucléaires et prohibées internationalement qui impactent sur le climat mondial, il a jugé qu’une coordination arabo-latine est nécessaire à ce sujet d’autant qu’il existe une course importante quant à la prochaine Cop21 prévue à Paris les 19 et 20 novembre.

* Al-Riyadh publie la tribune de Hani Wafa, intitulée : « Les Arabes gagnent de nouveaux territoires ». Ce 4ème sommet ASPA, bien qu’étant un sommet de routine, se tient dans une conjoncture exceptionnelle, le monde arabe traversant des crises dangereuses.

Tant les pays arabes que ceux d’Amérique du Sud bénéficient d’atouts considérables qui permettront, s’ils sont exploités à bon escient, de créer une force qu’il ne faudra pas sous-estimer et qui profitera aux deux mondes.

« Je ne tente pas de dépeindre un tableau rose », mais force est d’admettre qu’il existe des paramètres communs qui, s’ils sont utilisés positivement, permettront d’atteindre des objectifs dépassant les attentes.

Certes, il existe des points de divergence entre les deux mondes. Mais cette alliance pourra permettre d’aplanir les obstacles et d’augmenter le nombre de points communs.

« Je suis certain qu’il existe des intentions sincères et loyales de la part des deux bords pour aller de l’avant dans cette relation et atteindre de hauts niveaux de coopération, dont les résultats seront rapides et tangibles. La phase que traverse actuellement le monde arabe ne tolère pas les atermoiements. Il faut gagner de nouvelles terres à travers lesquelles nous obtiendrons un soutien accru à nos causes » !

II - AUTRES INFORMATIONS

* Arabie saoudite / Etats-Unis : Le Roi a reçu hier le Chef du service de comptabilité de l’Administration américaine, Eugene Dodaro, avec qui il a examiné certains sujets d’intérêt commun, en présence notamment du Prince héritier.

* Arabie saoudite / Italie  : Le Prince héritier a reçu hier le Premier ministre italien et la délégation qui l’accompagne. Ils ont évoqué le renforcement des relations bilatérales ainsi que les derniers développements régionaux.

* Arabie saoudite / Emploi  : Le ministère saoudien du Travail a mis en garde contre l’exploitation d’une « faille » dans le nouveau code du travail pour licencier les employés saoudiens. Il appliquera des sanctions très strictes à l’encontre des sociétés qui procèdent à des licenciements arbitraires de Saoudiens.
Un membre du Conseil de la Choura a demandé, à cet effet, une révision de l’article 77 du code du travail, jugeant qu’il est « favorable au patronat aux dépens du salarié et enfreint le principe d’équilibre ».

Ledit article confère aux sociétés privées le droit de mettre un terme au service de leurs employés, moyennant une indemnité équivalant à 15 jours de travail pour chaque année de contrat (Al-Hayat).

* Arabie saoudite / Tourisme : Le Président du Haut comité de tourisme, le Prince Sultan bin Salman, a annoncé la création d’un holding qui se chargera de la gestion et de l’investissement dans le patrimoine civilisationnel et culturel dans toutes les régions du Royaume, afin d’en offrir la meilleure image au monde.

L’Arabie a l’intention également de lancer un projet de tourisme post-omra, qui permettra au pèlerin, avec son nouveau visa, de visiter les sites archéologiques et touristiques du Royaume.

En outre, sera créée la société « nazl » spécialisée dans les hôtels à caractère archéologique .

* C.C.E.A.G. / Finances : Al-Iqtissadiyah cite un responsable du Golfe selon lequel les pays membres du C.C.G. auraient convenu d’élaborer un accord-cadre au sujet de la TVA, accord qui sera signé l’an prochain et qui entrera en vigueur en vertu des règlements et des procédures internes à chaque pays.
Cet accord, ajoute le responsable, devrait être soumis aux dirigeants du Golfe lors de leur prochain sommet. Chaque pays bénéficiera d’un délai de mise en œuvre, selon les procédures légales et les outils de mise en œuvre. L’accord pourrait entrer en vigueur en 2018.

Ces déclarations interviennent à la suite des propos tenus par la directrice du FMI, Mme Lagarde, au Qatar, encourageant les pays du C.C.G. à adopter la TVA le plus rapidement, compte tenu des revenus importants que celle-ci générera, même s’il s’agit d’un taux relativement bas (Al-Iqtissadiyah).²

Traduction & mise en page : Zéna GEDAY

Dernière modification : 09/11/2015

Haut de page